Cinéma : « Wonder Woman » avec Gal Gadot – Les 10 ans du Blog !

depositphotos_142618005-stock-illustration-10-years-anniversary-pictogram-vectorMon blog fête ces 10 ans en ce mois de juin 2017. Une aventure qui dure et à laquelle je suis très attaché. Je prends un réel plaisir à échanger avec vous. 

Un grand merci à vous tous et toutes !

Je vous embrasse !

Frédéric. 350974.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

Impossible de passer à côté de « Wonder Woman » la nouvelle franchise de chez DC Comics. Elle annonce la sortie en fin d’année de la « Justice League » et c’est peu dire que le studio a mis les petits plats dans les grands tant l’enjeu est de taille dans la lutte de DC contre Marvel pour les sommets du Box Office ! Mais si ce blockbuster est, comme ces prédecesseurs, avant tout une histoire de dollars, quand est-il de sa qualité cinématographique ? « Wonder Woman » repose avant tout sur les épaules de son actrice : Gal Gadot. Je ne la connaissais pas avant de voir ce long métrage. Elle a fait ses gammes dans la série des « Fast and Furious ».. ce qui n’était pas pour me rassurer vu que j’éprouve une aversion totale pour cet univers de machos décérébrés. Gal Gadot franchit le Rubicon et se retrouve, non plus dans le rôle de simple faire valoir mais bien dans la peau d’une héroïne. Le basculement est important et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a les épaules et le charisme suffisant pour assumer ce leadership « féministe » dans cet univers des Comics. C’est LA bonne surprise de ce film. Elle est de tous les plans ou presque et sa beauté proprement irréelle et certains diront « artificielle » lui permette d’endosser ce rôle avec brio. Autre point positif, l’humour est dans la première partie du film très présent et cela nous donne des scènes où l’on se surprend à rire. Le décalage entre le monde d’où est originaire l’Amazone et celui de 1918 chez nous les humains est savoureux ! J’ai distribué les bons points mais ce cher Chris Pine donne le bâton pour se faire battre tant il cabotine et surjoue son rôle d’espion. Qu’on se le dise, les autres acteurs ne valent rien ou si peu. Tous sont dans la surenchère de mimiques pour tenter de ressortir dans cette histoire où l’on ne voit et l’on a d’yeux que pour la sublime Gal Gadot. C’est sans doute un brin réducteur de ma part car je pense que la gente féminine elle ne verra pas Chris Pine du même œil et c’est tant mieux. Pour une fois, c’est à l’homme de jouer le faire-valoir et non à la femme. La seconde heure est plus conventionnelle avec son lot d’affrontements contre le « méchant » le plus crétin qu’il m’ait été donné de voir. Il est Allemand, certes, mais est-ce une raison pour en faire un imbécile pareil ? Il n’a aucun intérêt. Au fond, les effets spéciaux sont réussi mais ce n’est pas là que réside l’atout fondamental de ce « Wonder Woman » qui trouve en Gal Gadot l’actrice parfaite pour rendre ces deux heures et vingt minutes de film agréables. Car oui, l’héroïne de Wonder Woman n’est autre que.. Wonder Woman elle même. L’ensemble est loin d’être parfait mais le charme de ce film réside justement dans ces imperfections. Ce n’est pas un grand film, loin s’en faut, mais il rempli son office en nous divertissant !

Ma note:♥♥♥♥1/2 /5.

_ND43059.dng371841.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxWONDER WOMAN

Publicités