Cinéma : « Le Chasseur et la reine des glaces »

187048.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’Histoire : Il y a fort longtemps, bien avant qu’elle ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, la reine Ravenna avait dû assister, sans mot dire, à la trahison amoureuse qui avait contraint sa sœur Freya à quitter leur royaume, le cœur brisé. Celle que l’on appelait la jeune reine des glaces, à cause de son habilité à geler n’importe quel adversaire, s’employa alors à lever une armée de guerriers impitoyables, au fond d’un palais glacé. Mais au sein même de ses rangs Eric et Sara allaient subir son impitoyable courroux pour avoir enfreint l’interdit : tomber amoureux. Plus tard, à l’annonce de la défaite de sa sœur, Freya envoie ses guerriers récupérer le miroir dont elle est la seule à pouvoir catalyser les sombres facultés. Des tréfonds dorés de la psyché, elle réussit à ressusciter Ravenna. Les deux sœurs vont alors retourner leur puissance maléfique, décuplée par la rage, sur le royaume enchanté. Leur armée s’avèrera désormais invincible…à moins que… les deux proscrits qui avaient jadis trahi la règle d’or, subissant l’exil et la séparation, ne parviennent à se retrouver…

« Blanche Neige et le chasseur » avait particulièrement bien marché au Box office. Le film était même doté d’un certain charme fantasy avec la belle Kristen Stewart en Blanche Neige. Oui mais voilà, aux Etats-Unis aujourd’hui encore, le fait de commettre l’adultère est un pêché plus grave encore que celui de voter pour Donald Trump. La belle et le réalisateur succombèrent l’un à l’autre. Voilà pourquoi vous ne retrouvez pas Kristen Stewart au générique de cette suite opportuniste qui est bien décidé à récolter quelques centaines de millions de dollars de plus. Au casting du « Le Chasseur et la reine des glaces » on retrouve donc deux acteurs du premier volet : Charlize Theron (le rôle lui va à ravir) et le ténébreux Chris Hemsworth qui semble décidément n’avoir que deux ou trois expressions dans son jeu plus que limité. Pour épauler nos deux acteurs et remplacer celle dont le nom ne doit plus être cité pour cause de vous savez quoi, deux actrices : Emily Blunt et Jessica Chastain. Ce film est réalisé par un Français dont il n’est pas utile de connaître le nom car voyez vous, son œuvre risque de se limiter à cet unique long métrage. Quand on va voir ce genre de film, on sait à quoi s’attendre mais de là à appliquer une recette aussi académique, j’en perds mon latin. Nulle surprise ici dans un scénario et des dialogues d’une profonde bêtise qui frôlent l’indigence totale. Pire encore, les décors qui devraient nous en mettre plein la vue, sont dépourvus de charme. Pas de place pour la rêverie où si peu avec des gobelins aux graphismes ratés de A à Z. Les acteurs semblent s’amuser à donner un peu de chair et d’épaisseur à cette suite de poncifs sur l’amour, l’amour et encore l’amour.. C’est simple, tout ce que vous avez aimé dans le premier volet s’est éclipsé au profit d’un calcul mercantile donnant lieu à ce produit calibré et sans saveur. Si l’on était chez Mac Donald, je vous dirais que cette suite est proche du Big Mac.. ni plus ni moins. Pour les amateurs de fantastique, fantasy, je ne peux que vous inviter à passer votre chemin car vous risquez d’être déçus. Le film plaira sans doute aux enfants. Encore que.. Mention passable pour un ensemble qui ne décolle jamais faute de prise de risque. Aussitôt vu et aussitôt oublié tel pourrait être l’adage de ce « le Chasseur et la reine des glaces« .  Ma note:♥♥♥    /5.

595287.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

495406.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

594193.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités