Cinéma du Dude Janvier-Février08 : »I’m a legend »-« Ch.1408 »-« Rambo »-« No country for old men »

Je suis une légende

Le film qui s’inspire du célèbre roman de Matheson est sorti le 19 décembre en France. Ce dimanche 6 janvier, le temps est à la pluie, en somme une journée pour aller au cinéma. Je décide donc d’aller voir (et cela faisait longtemps que je l’attendais) cette nouvelle adaptation d’un classique de la SF, aux frontières de l’épouvante. Le film est d’hors et déjà un succès public (plus de 2 millions de spectateurs en 15 jours, meilleur démarrage de Will Smith au Etats-Unis), la critique est plutôt bonne voire très bonne dans l’ensemble, bref c’est avec une certaine curiosité que je rentre dans la salle. Première surprise, elle est presque pleine ce qui est assez rare pour être souligné, en sachant que le film est sorti voilà près de 3 semaines. Et le film dans tout cela, il est comment ? Le moins que l’on puisse dire c’et que dès les premières secondes, la magie opère, les effets spéciaux sont convaincants et l’on est tout de suite immergé dans la vie de ce héros solitaire au coeur d’un New York dévasté. Will Smith porte sur ses épaules ce film, il est omniprésent et bon dans tout les registres (action, émotion..), on ne le redira jamais assez, c’est aujourd’hui l’un des rares acteurs à pouvoir être aussi à l’aise dans des films dramatiques, des comédies, du fantastique,de la SF…Il tient ici sans doute l’un de ses meilleurs rôle. On ne s’ennuie pas une seule seconde durant les 1h45mn du film. Will Smith est pour beaucoup dans cette réussite, « Je suis une légende » est un blockbuster certes, mais il ne prend pas le spectateur pour un « imbécile », la sincérité du projet transparaît dans le résultat à l’écran. Les rebondissements, l’action, l’émotion, une dose d’horreur, les effets spéciaux, des acteurs au top (à noter la participation de la fille de Will Smith, Willow Smith), une fin émouvante à souhait, tout cela formant un cocktail jouissif pour tous les amateurs du genre. J’ai passé vous l’aurez compris un très bon moment de cinéma. « Je suis une légende » , à défaut d’être un chef d’oeuvre (quelques passages un peu caricaturaux sur Dieu, le sens du sacrifice…),  remplit parfaitement son rôle de divertissement. A ne pas manquer, surtout sur grand écran. Un futur classique de la SF dans vos dvdthèques à n’en pas douterNote:**** /5.


Une fois n’est pas coutume, c’est contre toute attente que je me suis tourné hier sur ce film de genre intitulé « La

Chambre 1408

chambre 1408″, adaptation d’une nouvelle de l’écrivain de « l’horreur » et du fantastique Stephen King. Les adaptations de King au cinéma sont légions, le meilleur (Kubrick et son Shining, renié par King d’ailleurs, parce que selon lui le film trahis le livre) cotoyant le pire… Je me suis donc retrouvé dans cette salle de cinéma, sans trop savoir à quoi m’attendre pour ce film. Surprise pendant les bandes annonces, vous ne devinerez pas….une adaptation d’un nouveau Stephen King « The mist » pour février 2008… Mais le film dans tout cela ? Et bien le moins que l’on puisse dire c’est qu’il remplit honnêtement son office, à savoir nous faire frissonner. John Cusack est décidément un sacré acteur, accompagné de Samuel L Jackson on peut dire que le duo fonctionne à plein régime. Le réalisateur, à défaut d’être un génie, arrive tout de même sans peine à nous emmener dans cet univers à la limite de la folie, ou nos cauchemars les plus secrets sont mis en scène (peur du vide, de la noyade, etc.). Passons sur l’histoire rapidement, celle d’un homme qui écrit des livres sur…des fantômes mais qui n’y croit pas. Un jours il reçoit une lettre lui indiquant une chambre 1408 à New York dans un hôtel appellé « Dolphin ». N’écoutant que son courage, notre écrivain se rend dans cet hôtel, puis malgré les vives réserves émises par Samuel L Jackson alias le chef de l’hôtel, notre écrivain se rend dans la chambre et là…pendant une bonne heure tout y passe, nous assistons à un florilège de tout ce que l’on peut faire dans le cinéma fantastique. Certes, il faut reconnaître que le film ne brille pas par son originalité, certaines situations sentent le déjà vu, mais je peux vous assurer qu’elles nous donnent quand même notre lot de frissons. On ne s’ennuie pas une seule seconde devant ce film honnêtement produit et réalisé, porté par un John Cusack au top. J’ai passé un bon moment, « Chambre 1408 » n’est certes pas un grand film, mais il fait partie des bonnes adaptations de Stephen King au cinéma. Un film qui cartonnera certainement dans nos vidéoclub préféré, un bon film fantastique à voir entre potes un samedi soir, avec la pizza et le pop corn…. Ma note:***  /5.

John rambo [Blu-ray]

John Rambo est de retour et ça va faire très mal, il est très énervé. « Fuck the world », dès les premières minutes le ton est donné, notre Rambo préféré est désabusé, il chasse des serpents à la frontière birmane lorsque des évangélistes américains lui demandent de les conduirent en Birmanie pour aider des Karens massacré par la junte au pouvoir. « Vous avez des armes » non disent-ils, réponse de Rambo « alors vous ne changerez rien », le message de Stallone est clair, face à la barbarie il faut se battre. Au début du film, Rambo ne veut pas y aller (« c’est pas ma guerre ») mais finalement il y va… et c’est pas pour faire de la randonnée. Le principe vous l’aurez compris reste le même, amateur de la trilogie de Stallone vous ne serez pas déçu parce que ce quatrième opus de la saga est le meilleur depuis…Rambo I. Certes le film n’est pas un chef d’oeuvre de réflexion mais ce n’est pas ce que l’on demande à John Rambo. La dénonciation des crimes des généraux birmans est assez efficace et l’ont a qu’une seule envie c’est de voir ces monstres finir dans les mains de notre machine à tuer. De la violence il y en a, ça tire, ça explose, ça crie de partout, un peu dans le style « la chute du faucon noir », mais là encore c’est un Rambo. Stallone nous scotche littéralement sur notre siège dans la dernière demi-heure qui est une véritable furie, un bain de sang mémorable avec un Stallone très très énervé contre les « méchants ». Encore une fois, malgré les invraisemblances, les dialogues limités, la réalisation de Sylvester Stallone et la sincérité de son propos emportent le morceau et nous font aimer ce Rambo. La musique, les flashbacks (la courte apparition du colonel Trautman).., Stallone donne à son personnage culte, une fin à sa mesure, il ferme la boucle de la plus belle des manière, comme il l’avait fait un an plus tôt avec Rocky. Les dernières images de ce John Rambo voit notre héros revenir aux Etats-Unis….pour une dernière mission… »putain qui c’est qui à coupé l’électricité….ouahhh!!!! »     Ma note:**** /5.

Amateur des frères Coen réjouissez vous, les deux frangins terribles du cinéma us sont de retour et ils sont en

No country for old men

grande forme. « No country for old men » est LE film à ne pas manquer en ce mois de janvier 2008. Ce qui ont aimé « Fargo » se réjouiront de retrouver les frères Coen dans un film très noir mais où l’humour n’est pas non plus totalement absent. L’histoire est somme toute assez classique mais elle est magnifiée par une très belle réalisation, un soin méticuleux apporté à chaque image. Les dialogues sont toujours aussi bons, l’interprétation sans faille avec Tommy Lee Jones et surtout l’incroyable (le mot n’est pas trop fort) Javier Bardem (s’il n’obtient pas l’oscar c’est à n’y rien comprendre) en tueur psychopathe. La performance de Bardem est vraiment le point fort de ce film, chaque apparition du personnage du tueur joué par ce dernier emmène le film dans une autre dimension, et elle justifie à elle seule la vision du film. Ce personnage du tueur complètement barré va très certainement marquer la carrière des frères Coen, et il sera à coup sûr un des assassins les plus « flippants » du cinéma (rappellez vous lorsque Nicholson dans Shining, vous y êtes). Certes, certains pourront parler de quelques longueurs et d’une fin un peu bâclée, mais ces défauts mineurs ne gâchent en rien le plaisir immense que l’ont prend en regardant ce film. Si vous êtes cinéphile, allergique aux films tout pourri..lol, fan des frères Coen, amateurs de thriller, de polar, de tueur complètement barré, d’humour noir, ce film est pour vous. Le meilleur film de ce début d’année incontestablement.

Ma note:*****/5.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s