LITTERATURE ET HISTOIRE

Littérature : « Le bruit du rêve contre la vitre » de Axel Sénéquier

L’Histoire : Douze nouvelles sur le confinement, le Covid-19 et cette époque trop sûre d’elle-même qu’un virus a balayée. Du 17 mars au 11 mai 2020, Axel Sénéquier est resté confiné dans son appartement parisien. Il a mis ce temps à profit pour faire la connaissance de ses trois enfants et écrire les 12 nouvelles qui composent ce recueil, le deuxième publié par les éditions Quadrature (après Les vrais héros ne portent pas de slip rouge). Il est aussi auteur de théâtre. Son dernier test PCR s’est révélé négatif mais il continue de se désinfecter les mains plusieurs fois par jour.

Ma Note :

Note : 4.5 sur 5.

Je remercie très chaleureusement Axel Sénéquier et les éditions Quadrature pour cette lecture et leur confiance !

« Le bruit du rêve contre la vitre » d’Axel Sénéquier est un recueil de douze nouvelles publiées aux éditions Quadrature. Je suis tombé sous le charme de ces textes immédiatement et j’ai terminé d’une traite, en une seule soirée ce recueil. Dès la première nouvelle, je fus saisis par l’acuité psychologique d’Axel Sénéquier. Avec « les murs porteurs », il réussi à décrire l’emprise d’un poète raté Thibault, sur sa compagne, Pélagie, qu’il bat, régulièrement, parce que c’est forcément de sa faute s’il n’est pas édité. En quelques pages, l’auteur dans un style d’écriture limpide et en prenant le point de vue de Pélagie, nous décrit l’emprise du bourreau puis la prise de conscience de cette dernière. Il en faut du talent pour être aussi près de la réalité d’une situation, tragique au possible, sans tomber dans le sordide. La suite est du même acabit. Il y a une infinie tendresse dans la façon de décrire une réalité difficile mais avec des mots qui touchent au cœur, à l’âme. Ce recueil même s’il aborde des sujets variés, et parfois difficiles, autour du confinement et du Covid-19, ne tombe jamais dans la facilité qui consisterait à en faire quelque chose de larmoyant avec un pathos surchargé. N’ayez crainte, rien de cela ici. « Le chemin de l’école » est une nouvelle pleine d’humour sur l’école à la maison en période de confinement. Une petite bulle pleine de légèreté et très drôle. Les nouvelles sont pleine d’esprit et Axel Sénéquier de dresser d’un trait de plume un tableau saisissant de notre époque durant la période du confinement. « Le bruit du rêve contre la vitre », la nouvelle éponyme de ce recueil est sans aucun doute la plus belle. Elle nous conte le retour à la vie d’un homme de 39 ans, plongé dans le coma à cause du Covid-19. Là encore, nul pathos mais une nouvelle pleine d’espérance, de poésie, non pas une élégie mais au contraire une célébration de la vie. « Sauvage » nous parle d’une jeune SDF qui s’attache à une famille de renards dans un jardin public en plein confinement. A chaque fois l’auteur trouve le ton juste. Les nouvelles s’enchaînent sans aucune baisse de l’attention, de l’intérêt pour celles-ci. Un recueil sensible, généreux, plein de poésie et de tendresse. Lire Axel Sénéquier fait du bien à l’âme. On ri, on est ému, on s’interroge sur notre société, sur les maux qui la traverse, sur ces petits rien et ces grands tout presque existentiels. La solitude d’une personne âgée, le coming-out d’un jeune homme, l’amitié, la pression du travail et la question de la réussite, où tout du moins de celle que l’on nous vend comme tel. Un recueil de nouvelles profondément attachant et un auteur, Axel Sénéquier que je vous invite à lire d’urgence. « Le Bruit du rêve contre la vitre », d’Axel Sénéquier, un recueil de nouvelles paru aux éditions Quadrature.

(42 commentaires)

  1. Les éditions Quadrature présente généralement de très bons recueils de nouvelles. Je ne suis donc pas surprise par ton retour sur celui-ci.
    Néanmoins, comme Ju lit les mots, je passe mon tour. Le sujet est trop d’actualité, pour que j’ai envie de m’y plonger…
    Bon week-end Frédéric

    Aimé par 2 personnes

  2. Oui totalement d’accord, le titre m’a tout de suite interpellé, il est poétique. Un recueil pleins d’humanité, de poésie.. Je te souhaite une bonne découverte de ce recueil en attendant de lire ta chronique sur celui-ci.
    Très bon weekend 🙂

    J'aime

  3. Sur le coup, j’ai eu le même ressenti, un recueil sur cette période Covid-19, confinement, ça ne me disais trop rien. Sauf que l’auteur a un vrai talent de conteur, un humanisme et un optimisme qui font du bien. C’est tendre et poétique. J’ai été conquis. Mais, je comprends tout à fait Anthony que tu n’ais pas envie de lire sur cette thématique. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ce serait pour moi assez tentant de lire sur cette période covid, et surtout des nouvelles ! Le covid nous a tous plongés dans une réalité différente, insolite, qui mérite d’être explorée par la littérature. Bonne journée Frédéric !

    Aimé par 1 personne

  5. Alors… alors, moi non plus je ne voulais pas lire de livres sur la covid et le confinement. Pas assez de recul. D’ailleurs, on en est même pas sorti. Mais… ben oui, mais voilà tu m’as tentée, que dis-je convaincue que je devais lire ce livre, sinon j’aurais raté ma vie. Là, je plaisante bien sûr. Mais je suis sérieuse quand je te dis que je veux le lire. Si tu l’as dévoré en une soirée, c’est que… D’abord, j’aime bien ces livres que l’on dévore comme ça, assaisonnés de tendresse et de poésie, qui plus est… servis par une belle plume. Il faudrait être difficile pour chipoter.
    Allez, c’est noté. Merci à toi, mon cher Frédéric.
    J’arrête là pour ce soir ( il se fait tard), re bonne nuit. A bientôt !

    Aimé par 1 personne

  6. bonjour, comment vas tu? le covid est une source d’inspiration intarissable. pour ma part, j’ai travaillé quasiment tout le temps. donc je n’ai pas pu m’adonner à mes activités personnelles. passe un bon jeudi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :