Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Avant la longue flamme rouge » de Guillaume Sire

9782702168790-001-TL’Histoire : 1971 : le Cambodge est à feu et à sang. Saravouth a onze ans. Sa petite sœur Dara en a neuf. Leur mère enseigne la littérature au lycée français. Leur père travaille à la chambre d’agriculture. Dans Phnom Penh assiégée, le garçon s’est construit un pays imaginaire : le « Royaume Intérieur ». Mais un jour, la guerre frappe à sa porte. Les fondations du Royaume vacillent. Séparé de ses parents et de sa sœur, réfugié dans la forêt sur les rives du Tonlé Sap, Saravouth devra survivre dans un pays en plein chaos, animé par une volonté farouche de retrouver sa famille.

La guerre civile cambodgienne qui eût lieu de 1967 à 1975 fût l’un des conflits les plus atroces du XXème siècle. L’ampleur des crimes commis dépasse l’imagination et nous glace d’effroi. Le roi Sihanouk fût renversé en 1970 et Lon Nol, un général pris le pouvoir pour fonder la « République khmère » en octobre de cette même année. A la suite de ce coup d’état, des milliers de vietnamiens furent tués par les forces anticommunistes de Lon Nol soutenues par les États-Unis qui menait alors une autre guerre sur le sol du voisin du Cambodge, le Vietnam. La lutte entre les forces du Parti communiste du Kampuchéa, plus connues sous le nom de « Khmers rouges » avec à leur tête le terrifiant et génocidaire Pol Pot et les forces de la République khmère de Lon Nol entrainèrent le Cambodge dans une effroyable boucherie. Les Khmers rouges réussirent à prendre Phnom Penh en avril 1975. C’est cette terrible histoire qui est l’élément central d’un récit centré sur la personne de Saravouth, un enfant de onze ans pris dans cette terrible machine à broyer des vies, ce chaos, cet apocalypse total qui dura de trop nombreuses années. Saravouth a une petite sœur Dara qui a neuf ans. Sa maman enseigne la littérature au lycée français tandis que son père travaille à la chambre d’agriculture. Tous deux cherchent à protéger leurs enfants de cette terrible guerre. Saravouth se réfugie dans un monde imaginaire « Le Royaume Intérieur » tandis que sa maman lui fait découvrir les péripéties de Peter Pan et des héros de l’Iliade et l’Odyssée. Les livres sont un refuge pour Saravouth et une source inépuisable de jeux avec sa sœur Dara. Mais bientôt la guerre personnifiée sous les traits de l’homme au pardessus bleu frappe à leur porte. Emmenés à l’extérieur de Phnom Penh par des miliciens de Lon Nol, Saravouth est séparé de ses parents, de sa sœur. Réfugié dans la jungle cambodgienne sur les rives du Tonlé Sap, il cherche à survivre dans le chaos qui règne alors dans son pays. Il n’a plus qu’un seul vœux : celui de retrouver sa famille. Guillaume Sire signe là un immense roman porté par la grâce d’une écriture au cordeau, pleine de fulgurances, de traits acérés sur la violence, la barbarie qui se déroule sous les yeux de cet enfant Saravouth. On est bouleversé par l’histoire vraie de ce petit bonhomme qui doit survivre à l’indicible. C’est poignant, c’est fort, c’est d’une puissance d’évocation rare. On est pris de vertige face à la somme de crimes commis que ce soit par les khmers rouges où les forces de Lon Nol. La guerre est incertaine, elle broie le pays tout entier et même jusqu’au bêtes sauvages comme ce tigre affamé et épuisé rencontré par Saravouth et qui donne lieu à un passage très fort de ce livre. Le titre est magnifique : « Avant la longue flamme rouge« , il révèle que le récit qui nous est conté est celui de la chute de la « République khmère » de Lon Nol, général à moitié fou, malade et entouré de mages et nécromanciens qui finiront brûlé dans un dernier grand feu les embrasant lors de la chute de Phnom Penh. La chute de cette dernière en avril 1975 est raconté avec une maestria peu commune par Guillaume Sire. On est tour à tour asphyxié par la cruauté de cette guerre puis enchanté par les digressions sur le monde imaginaire de Saravouth. Les personnages rencontrés dans le roman nous dévoilent la triste réalité de cette guerre civile cambodgienne oubliée des livres d’histoire. C’est d’autant plus courageux de choisir un tel sujet et de réussir ce tour de main de nous rendre cette histoire finalement proche de nous et de toutes les guerres civiles qui se déroulent depuis la nuit des temps. Avec un sens du rythme, une capacité à créer une atmosphère angoissante mais aussi des havres de paix grâce à ce mélange de réalité crue et d’imagination propre à l’enfance, Guillaume Sire nous foudroie. Mais Saravouth, comme tous ces enfants meurtris par la guerre, est déjà un survivant à l’heure où les joies de l’innocence des jeux et des découvertes sont si éloignées de lui. C’est à mon sens, le plus beau roman lu depuis longtemps. Sa gravité et ce personnage si attachant de Saravouth, revenu de toutes les ignominies, de toutes les horreurs que la guerre peut infliger à un enfant puis à un adolescent, nous rend ce livre indispensable car il est non seulement le témoin d’une époque mais aussi le symbole de l’enfance meurtrie, assassinée dans toutes les guerres quelles qu’elles soient. Une fresque étourdissante et sombre sur les horreurs de la guerre civile au Cambodge. C’est absolument sublime !

Ma note: 5/5

Broché : 336 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (2 janvier 2020)
Collection : Littérature

000000288529_L_SIREGuillaumeccRenaudKonopnicki

(52 commentaires)

  1. Ce livre est une pépite Anthony. J’ai tout aimé : l’histoire, le style, même la couverture est magnifique. Je pense que ça te plairais. C’est LE livre que j’ai préféré de ces derniers mois ! 😉
    J’ai fini « Le Petit-fils » de Nickolas Butler. Tu m’as incité à le lire et j’ai adoré ! Il y a beaucoup d’humanité chez cet auteur. Merci ! 😉

    J'aime

  2. Merci beaucoup Cat ! Ce livre est absolument sublime. Mon préféré en cette première moitié de l’année 2020 😊 On a eu du soleil aujourd’hui en Bretagne. Un plaisir de te suivre aussi sur Babelio. On attend le mois de mai avec impatience pour acheter ton livre en édition papier ! Belle soirée Cat ! Bisous bretons pour le Sud ☀️😊

    J'aime

  3. Beau billet, qui me donnerait presque envie de lire ce roman. Je dis presque parce que par le sujet traité je le suppose difficile et que je ne me sens pas de lire cela en ce moment. Il n’empêche, la passion que tu mets à évoquer les livres que tu lis est déjà un plaisir de lecture. Merci Frédéric.

    Aimé par 2 personnes

  4. Waouh!
    Que d’éloges! Je vois à quel point cet ouvrage t’as touché à tous les niveaux! Tu me donnes très envie de le lire Fred.
    Je t’avoue que je méconnais ce pan de l’histoire et que je gagne clairement à en apprendre davantage.
    Merci pour ce magnifique partage !
    Excellent week-end, gros bisous 😘

    Aimé par 2 personnes

  5. Ce livre a l’air superbe, il est vrai que la dictature des khmers rouges et leurs crimes horribles ont rarement été abordés dans la littérature, à ma connaissance du moins. J’imagine qu’il faut s’accrocher pour lire ce roman … mais ça en vaut sûrement la peine 🙂 Bon week-end Frédéric !

    Aimé par 1 personne

  6. C’est un livre sublime sur un jeune garçon qui traverse cette horrible guerre civile pour tenter de retrouver ses parents.. beaucoup d’émotions, un style d’écriture qui nous emporte. Oui c’est tout à fait vrai, il y a peu de livres sur cette guerre qui est oublié. On apprend beaucoup de choses sur le Cambodge. Beau weekend Marie-Anne 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou ma chère Gwen ! Merci beaucoup ! Ah ce livre est une merveille. C’est mon préféré de cette première moitié de l’année. l’écriture, l’histoire, la couverture, j’ai tout aimé. J’ai essayé de retranscrire au mieux les émotions que j’avais ressenti avec cette lecture. Tu as raison c’est une histoire qui est peu abordé dans les livres alors que ce fût une guerre fratricide atroce. Il y a longtemps que je n’avais pas lu un tel livre ! Il te plairais ce livre Gwen. Grand soleil ici en Bretagne, je te souhaite un excellent weekend ensoleillé☀️, gros bisous bretons pour mon amie Alsacienne 🤗😊

    Aimé par 1 personne

  8. Je n’ai pas lu « Réelle » mais celui-ci je l’ai trouvé sublime. C’est tout simplement mon livre préféré de cette première moitié d’année. On découvre une page méconnu de l’histoire. Cette guerre civile au Cambodge fût atroce. Merci pour ton commentaire. Très bon weekend à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Coucou Colette, merci beaucoup ! Celui-ci c’est LE coup de cœur de cette première moitié de l’année. Un livre sublime sur une guerre dont on parle peu finalement dans les livres d’histoire. Le style d’écriture est superbe.
    Je te souhaite un excellent weekend Colette 🙂 grand soleil ici en Bretagne ☀️

    J'aime

  10. Merci beaucoup Cécile ! 😊 J’ai dévoré ce livre sur une histoire dont on parle peu finalement. Le style est sublime. C’est tout simplement mon livre préféré lu cette année. Un immense merci pour toi Cécile et tes précieux conseils littéraires. Je continuerais à suivre tes avis les yeux fermés 😉 Beau weekend Cécile, il est ensoleillé ici en Bretagne 😊

    Aimé par 1 personne

  11. Merci beaucoup Geneviève ! Ah tu as vu ça un peu le tentateur ^^ 😂 C’est un livre sublime qui aborde une thématique dont on parle peu dans les livres d’histoire. Le style d’écriture de Guillaume Sire emporte tout. Il a un de ces talent ! C’est LE livre qui m’a le plus marqué cette année avec le Sandrine Colette que j’ai adoré aussi 😉 Je pense que ça te plairais Geneviève ce livre de Guillaume Sire. Beau weekend à toi ! c’est ensoleillé ici en Bretagne 😊

    Aimé par 1 personne

  12. C’est vrai qu’on en parle peu et c’est bien dommage…
    Super ! Je vais tâcher de continuer à attirer ton attention sur certaines pépites alors 😉
    J’ai voulu t’écouter aussi et j’ai demandé le dernier Ellory sur NetGalley (sur Kennedy) mais SP refusé donc je le lirai sûrement par un autre biais 😅
    Bon dimanche à toi ! (Le soleil est là aussi en Normandie 😊)

    Aimé par 1 personne

  13. Dommage pour le SP, oui il y a toujours moyen de les lire par d’autres biais ^^ 😅 Le Ellory a vu sa sortie être repoussé au 4 juin, ceci explique peut être ce « refus ». Moi c’est avec Grasset que j’ai eu un refus sur Netgalley il y a quelques semaines de cela 😉 Tant pis pour eux lol 😅 cool pour le soleil normand, passe un bon dimanche Cécile 😊

    Aimé par 1 personne

  14. Merci beaucoup pour cette découverte. Je suis très sensible et j’ai tendance à éviter de lire ce genre de livres, surtout quand il s’agit d’histoires vraies car j’ai du mal à m’en remettre et en même temps, je sais qu’il est essentiel de regarder en face la barbarie de l’être humain qui n’en finit pas de nous étonner. Je continue de croire pourtant en l’humanité. Belle journée Frédéric et encore merci !

    Aimé par 1 personne

  15. Merci beaucoup Nadia ! Oui c’est un livre éprouvant mais tellement bien écrit. On y découvre l’horreur de cette guerre civile au Cambodge. C’est le livre que j’ai préféré depuis le début de l’année. Je pense moi aussi qu’il faut garder foi en l’humanité surtout en cette période difficile que nous vivons. Je te souhaite une belle journée Nadia 🙂

    Aimé par 1 personne

  16. Oui, j’ai vu un jour un reportage montrant de cambodgiens dissimulés dans la jungle pour échapper au massacre et ce, dans des conditions tellement surréalistes que j’ai cru à un fake. C’était horrible, j’en garde un souvenir terrible. Comment peut-on faire subir de telles choses à ses semblables ? Merci et bonne semaine !

    Aimé par 1 personne

  17. Bonjour Frédéric. Je viens de chez Matatoune. Je n’avais pas entendu parler de ce roman et n’ai rien lu de cet auteur, mais ta chronique me donne envie de le lire. le meilleur roman que j’ai lu cette année est « Miroir de nos peines » de Pierre Lemaitre. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  18. ce roman est un coup de cœur pour moi, tout y es magnifiques, l’histoire, l’écriture, la sensibilité, et le Royaume intérieur de cet enfant, sa capacité de résilience m’ont laissée admirative…
    Je suis contente qu’il t’ait plu aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

  19. Bonjour et bienvenue sur ce blog ! Matatoune a un très beau blog. Oui la trilogie de Pierre Lemaitre est remarquable. Il me reste « Miroir de nos peines » à lire justement. J’ai hâte de m’y plonger. « Au revoir là haut » et « couleurs de l’incendie » sont des chef d’œuvres. Le Guillaume Sire est un roman exceptionnel avec un style d’écriture d’une puissance d’évocation rare ! Deux grands auteurs à lire sans modération 🙂 Je te souhaite un beau weekend

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Mumu dans le bocage

Jamais sans un livre

Sea Shell & Sun

Blog lifestyle ensoleillé

Ju & Vous

Blog lifestyle

EmOtionS - Blog littéraire

Chroniques, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF, fiction...

Collectif polar : chronique de nuit

Lectures noires, polar, coups de coeur, coup de gueule d'une simple bibliothécaire férue de littératures policières et de l'imaginaire

Boho Bijoux Waksu

Bijoux boho, amérindiens, passion des perles

La Bouche à Oreilles

Bric à brac culturel

MaVoixAuChapitre

L’envie de partager mes lectures et de parler également des auto-édités

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Mes Lectures du Dimanche

Le dimanche au coin du feu, je bouquine donc je suis...

Palette d'expressions-Laurence Délis

Ecriture et peinture - Le reflet de mon travail quotidien dans l’art.

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Un Livre Toujours

Un livre est un outil de liberté - Jean Guéhenno

vagabondageautourdesoi

Livre - Expo - Voyage

LIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME

lire pour oublier voyager, moi et la sclérose en plaques

LE TOUR D'ECRAN

le cinéma partout et pour tous

Sin City

Romans - BD - Comics - Manga

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

lacavernedupolar.wordpress.com/

Le blog des passionnés de polars, romans noirs & thrillers

"Les livres d'Eve"

Je vais vous parler des livres que j'aime, de mes auteurs préférés, des trésors littéraires que je peux découvrir, de mes coups de cœur ou de mes déceptions.

Lire&vous

Partageons nos lectures...

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L’avis du Néophyte

Partagez votre passion du cinéma !

ma cuisine sans sulfites

des recettes sans gluten, sans laitages, sans additifs ni conservateurs!

LES LIVRES DE K79

Les lectures et les avis d'Anthony

LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore...

LE BOUQUIN IVRE

Ode aux mots, ode à l'imaginaire, évasion et émotion

L'essen-ciel

Naturopathe, yoga et philo enfants-ados

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

Ju lit les mots

Polars, thrillers, romans noirs, horreur et encore dautres choses bien sombres...

Just a Story

‑ The diary of your heart ‑

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

Dans l’œil d'une flâneuse Bretonne

BREIZH ma bro, Bretagne mon pays..

Lettres exprès

Des choix de lectures autour du monde

%d blogueurs aiment cette page :