Littérature : « Today we Live » de Emmanuelle Pirotte

71YScbJMFrLL’Histoire : Une rencontre improbable… Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l’enfant, tue l’autre soldat. Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d’une humanité soumise à l’instinct de survie.

Le 16 décembre 1944 débute la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges qui doit, selon Hitler, les mener jusqu’au port d’Anvers. Des commandos SS déguisés en soldats américain doivent prendre intacts des ponts sur la Meuse afin de permettre le passage des troupes allemandes. C’est l’opération Greif et elle est l’œuvre du Waffen-SS Otto Skorzeny. Dans les villages où les Allemands reviennent c’est la panique. Un curé confie ainsi Renée, une petite fille juive cachée ici, afin d’échapper aux déportations, à deux soldats américains qui sont en réalité des SS infiltrés de l’opération Greif. Les deux nazis s’apprêtent à assassiner la fillette mais au dernier moment, l’enfant met une petite poignée de neige dans sa bouche pour étancher sa soif. Ce geste en apparence anodin allié au regard pénétrant de Renée trouble Mathias qui décide d’abattre l’autre soldat. Mathias est décrit par Emmanuelle Pirotte comme étant « une machine à tuer ». Ce n’est pas la pitié qui l’a poussé à épargner l’enfant, c’est autre chose et c’est cette « autre chose » qui est décrite de façon bouleversante dans ce livre sublime au titre de « Today we Live » et qui est signé de l’auteur belge Emmanuelle Pirotte. Le style d’écriture est au plus près des émotions ressenties par ces deux êtres que tout oppose et qui pourtant se rencontrent pour ne plus se quitter : un soldat allemand et une petite fille juive. Cette plongée au cœur de cette rencontre improbable en pleine bataille est d’une finesse psychologique et d’une beauté rare. J’ai dévoré ce roman en deux petits jours. La lucidité de Renée nous foudroie car elle a déjà compris que ses parents déportés ne reviendraient pas. La force de vie qui l’habite est proportionnelle à la pulsion de tuer qui tenaille Mathias. Ce dernier tente de comprendre ce qui le touche chez Renée. Lui, le trappeur parti avant la guerre au Canada, lui qui côtoya les Indiens et leur mode de vie, lui l’homme brillant habité par une puissance de destruction abyssale. C’est la force de ce roman : ce lien étrange et puissant entre Renée la petite fille juive et Mathias le SS. On  est plongé, immergé au cœur de la bataille, dans cette ferme occupée par des soldats américains où Mathias et l’enfant, pour des raisons différentes, doivent taire leur identité. C’est un très grand roman et je pèse mes mots car rarement j’ai été aussi touché, ému par une histoire. « Today We Live » est un livre envoûtant, marquant, beau tout simplement !

Ma note: 5/5

Broché : 240 pages
Éditeur : Cherche Midi (3 septembre 2015)
Collection : Romans

2018_Emmanuelle Pirotte