Cinéma : « Le chant du Loup » d’Antonin Baudry

3892829.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Personne ne l’attendait, pourtant « Le chant du Loup » est un succès non seulement au Box office (plus de 1,4 millions d’entrées au cinéma) mais également auprès de la critique (même Télérama a aimé, c’est dire..). Ce premier film d’Antonin Baudry est une heureuse surprise qu’il convient de saluer comme il se doit. Non content d’être remarquablement réalisé, il prouve qu’avec un minimum de moyens, de décors on peut faire du très grand cinéma quand on a les idées qui vont avec. Réussir un tel film avec moins de 20 millions d’euro de budget tenait de la gageure. Pari relevé et de quelle manière ! Les acteurs sont époustouflants : Mathieu Kassovitz en tête mais également Reda Kateb et dans une moindre mesure Omar Sy. Le jeune acteur François Civil est lui aussi au diapason d’une œuvre qui va vous réconcilier avec le cinéma français. Ce thriller sous marin est digne des plus belles productions hollywoodiennes et le scénario retors réussi à nous faire croire à une situation pour le moins dramatique et improbable. Mais n’est ce pas là la magie du cinéma ! Ce duel fratricide sous les mers est redoutable d’efficacité. Je vous mets au défi de ne pas voir votre cœur s’emballer, dans la dernière demi heure, qui est presque insoutenable tant les enjeux sont nombreux. Il y a longtemps que je n’avais pas vu un film français oser à ce point, car le film de guerre sous marin n’est pas courant ici, où l’on préfère se vautrer dans la comédie grasse ou le drame existentialiste avec Isabelle Huppert.. (au secours !). Antonin Baudry est également le scénariste de Quai d’Orsay sur Canal Plus. C’était un diplomate sous l’ère Dominique de Villepin. Passionné par le cinéma, Baudry a proposé à Jérôme Seydoux ce scénario. Ce dernier a accepté de le financer mais, sans doute, n’imaginait-il pas un tel succès. Comme quoi, lorsque l’on propose des films de qualité le public répond présent. J’allais oublier de vous parler de la BOF signé par Tomandandy. Elle est juste parfaite et elle nous mets dans l’ambiance de ce thriller cinq étoiles sur les sous marins et la dissuasion nucléaire. Qui a dit que nous ne savions pas faire des films de ce style ? Un nouveau souffle pour le cinéma français, nul doute que je surveillerais le prochain projet d’Antonin Baudry avec une grande attention. Jetez-vous sur cet excellent film : « Le chant du Loup » !

Ma note: 5/5.

1167893.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx1181956.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx4481318.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx