Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Apocryphe »de René Manzor

9782702164259-001-TL’Histoire : Jérusalem. An 30. Un petit garçon regarde avec rage son père agoniser sur une croix. Son nom est David de Nazareth, et ceci est son histoire. Un adolescent en quête de justice et de vérité, Une fresque épique, violente et émouvante, un thriller biblique à couper le souffle, relecture stupéfiante de l’histoire officielle.

Dans la postface de son dernier roman « Apocryphe« , René Manzor nous explique qu’il existe aujourd’hui 131 évangiles apocryphes dont 4 seulement sont reconnus par les Églises chrétiennes. « Qu’est ce que la vérité ? » figure sur la couverture du livre et, en effet, c’est à un exercice passionnant auquel s’est livré René Manzor : et si Jésus avait eu un fils.. si une autre histoire, très humaine et déchirante, se cachait derrière la grande histoire qui nous est conté depuis le Concile de Nicée, qui le 20 mai 325, a érigé ce qui faisait partie du corpus doctrinaire de la « vraie » foi (qui est donc catholique), et ce qui n’en faisait pas partie. Ce récit épique signé Manzor est une véritable odyssée, mieux un péplum biblique digne des « Quo Vadis » et autres créations dont on se délectait au siècle dernier au cinéma. L’histoire est passionnante, elle est emplie d’une puissance d’évocation rare car tous les personnages de cette dernière sont connus mais ici leur trajectoire est quelque peu différente, tout en étant suffisamment bien tissé pour créer une fiction des plus troublante, crédible, et disons le, moderne pour épouser les questionnements de notre temps. Se télescopent ainsi la cruauté de Ponce Pilate, les exactions de Saul de Tarse qui deviendra après sa conversion le fameux Saint-Paul, Longinus, l’officier romain qui transperça le flanc de Jésus crucifié et qui se convertira lui aussi et finira martyr, Barabbas qui pensa mourir cent fois lui qui fût sauvé à la place de Jésus de Nazareth.. Et Jésus lui-même qui aurait donc eu un fils : David ! René Manzor dépoussière les Écritures et dresse un portrait poignant des différents protagonistes. Il prend soin de ne pas heurter les consciences tout en étant suffisamment bon scénariste pour nous faire croire, le temps d’une lecture, à son histoire. Le portrait de Judas l’Iscariote est ainsi à mille lieu de ce que l’Église en a fait : à savoir un traître ultime acheté pour trente deniers. La question du doute est intimement liée à la foi et elle fait donc corps avec l’histoire racontée dans « Apocryphe ». Le style d’écriture ne se perd pas en longues digressions descriptives mais s’en va directement aux faits. Le déroulement de l’action est limpide. Impossible à lâcher et astucieux dans sa construction, « Apocryphe » ne vous décevra pas. Tantôt cruel et violent mais aussi empli d’amour et de compassion, d’amitié et de pardon, « Apocryphe » à tous les ingrédients des grands récits bibliques, avec cette modernité dans l’approche de la foi et dans son questionnement avec ce « qu’est ce que la vérité ? ». Une réussite.

Ma note: 5/5.

Broché: 400 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (3 octobre 2018)
Collection : Suspense

Rene-Manzor

Publicités

(37 commentaires)

  1. Coucou Fred! J’aime ta chronique ! En chevronné d’histoire tu as du adorer te plonger dans cet ouvrage qui sur le papier n’est pas ce vers quoi je me serais tournée mais en raison des belles chroniques, pour sûr que j’en ai envie!
    Tu mets Manzor à l’honneur et je ne doute pas que cet ouvrage est très intéressant quant aux questions spirituelles et métaphysiques !
    De gros bisous à mon breton préféré!

    Aimé par 1 personne

  2. Un petit coucou de mon hôtel à Rennes 😉. Ton descriptif m’emballe, Frédéric, je parie qu’on a du mal à poser ce livre…
    Merci, kenavo (toujours pas de drapeau breton dans mes emojis, il y a bien un drapeau pirate, mais bon, je ne veux vexer personne 😅), bisous!

    Aimé par 2 personnes

  3. Coucou Joëlle ! C’est un livre idéal pour l’été, il se lit très facilement et impossible de le lâcher ! Oui c’est vrai que ça manque notre Gwenn ha du dans les émojis, on va faire une pétition c’est juste pas possible ^^ Mdr le drapeau pirate c’est pour la pub « Tipiak pirate ! » avec la grand mère bretonne en coiffe.. elle était géniale cette pub 😉
    Bisous bretons Joëlle ! merci 😊

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou ma chère Gwen ! Ah ce livre je l’ai trouvé génial. Anthony m’a dit qu’en plus l’auteur était très sympa dans la vie ce qui renforce son capital sympathie auprès de moi. Impossible de lâcher l’œuvre. On a envie de savoir. Une excellente relecture du récit des Évangiles.. et si Jésus avait eu un fils.. Voici sa vie. Il se prénomme David 😉 Il aurait pu choisir Frédéric comme prénom mais je ne lui en veux pas ^^ 😂 Je pense vraiment que ça te plairais Gwen !
    De gros bisous pour mon alsacienne préférée ! 😊 Doudou de Malzenn 🐶☀️

    Aimé par 1 personne

  5. Merci Cat c’est vraiment gentil de ta part ! Une excellente relecture du récit des Évangiles.. et si Jésus avait eu un fils.. Voici sa vie. Il se prénomme David 😉 René Manzor signe un livre touchant, un péplum biblique très attachant ! Bisous ensoleillés de Bretagne 😊

    J'aime

  6. Idée très intéressante… la seule chose qui me gêne dans ce type du roman c’est qu’on n’arrive que rarement à démêler le vrai du faux, à moins d’être historien soi même. Mais ta critique donne envie de découvrir ce livre 🙂 bonne journée !

    Aimé par 2 personnes

  7. J’ai lu ce livre avec grand plaisir, me disant au fil des pages ‘pourquoi pas’!
    Chez les protestants, la mère de Jésus a eu d’autres enfants, chez les catholiques, elle est vierge, son fils unique est né du saint Esprit (pas question que Joseph y soit pour quelque chose!) Ce mensonge est difficile à avaler!
    La présence de Marie Madeleine, ou Maryam (peu importe son prénom) fait l’objet de nombreuses discussions….
    L’histoire, telle qu’elle est contée par René Manzor et plausible et surtout très bien imagée. Quand on lit, on y est, transporté.
    Ce fut une merveilleuse lecture!
    Ton article est intéressant et donnera, à n’en pas douter, envie à ceux qui hésitent encore….
    Belle journée estivale.

    Aimé par 2 personnes

  8. Voilà un programme qui promet d’être passionnant, c’est en tout cas ce qui transpire de ton article. Le sujet est on ne peut plus délicat, mais la thèse est digne d’un scénario de film. On se souvient des remous que suscita « la dernière tentation du Christ » à sa sortie. Un tel thème aujourd’hui aurait-il le même impact ?

    Aimé par 1 personne

  9. Merci beaucoup Colette ! oui c’est sur que ce dogme de « l’immaculée conception » est absurde.. comment peut-on adhérer à cette idée au XXIème siècle ? difficile. Je suis chrétien, mais j’ai pris mes distances avec l’Église catholique, trop de choses me heurtent depuis longtemps déjà. J’ai beaucoup lu mais il y a des dogmes catholiques qui ne passent plus, c’est mon sentiment en tout cas. J’aime cette idée que Marie ait eu d’autres enfants. Sur 131 évangiles apocryphes, 4 seulement sont retenus par l’Église catholique.. J’aime cette idée d’un Jésus qui a aimé puisqu’il s’est fait homme.. il a forcément connu l’amour d’une femme par exemple. René Manzor m’a emporté avec ce texte que j’ai adoré et dévoré ! Passe un excellent weekend avec ce beau soleil Colette 😊

    J'aime

  10. En fait « apocryphe » c’est le nom qu’on donne à tous les textes évangéliques qui ne sont pas reconnus par l’Église catholique et il y en a un paquet ^^. C’est le premier René Manzor que je lis. J’ai dévoré ce livre qui comme tu le dis mêle histoire et fiction . Je pense que ça te plairais. Passe un excellent weekend avec ce beau soleil ! 😊

    Aimé par 1 personne

  11. Merci à toi ! C’est une très bonne question. Je pense que la société est encore plus déchristianisé que dans les années 80. A l’époque, c’était un blasphème, un scandale ! A mon sens, ce la provoquerait des remous chez une minorité de catholiques mais guère plus car l’Église n’a pas besoin de nous pour se décrédibiliser. Elle le fait très bien toute seule ^^ On ne risque plus grand chose à remettre en cause les dogmes catholiques. « L’immaculée conception de la Vierge ».. qui peut encore croire en cette « supercherie ».. mes mots sont durs mais ils sont à la hauteur de ma déception envers l’Église. Mel Gibson avec sa « Passion du Christ » avait suscité un tollé aussi. Le film de Garth Davis « Marie Madeleine » est très bien je trouve. Passe un excellent weekend😊

    J'aime

  12. Je me souviens en effet des remous provoqués par le film de Gibson, mais il se faisait remarquer pour ses relents prétendument antisémites.
    Je n’ai pas vu le Garth Davis, sorti d’ailleurs dans une certaine indifférence ici, ce qui montre bien l’aspect dépassionné de cette question aujourd’hui.

    Aimé par 1 personne

  13. Totalement, le film de Garth Davis n’a pas fait beaucoup d’entrées en France.. Oui le Mel Gibson ne laisse pas indifférent. Il l’a payé très cher car après il était blacklisté partout. Personnellement, j’ai aimé même s’il est vrai qu’on est dans une surenchère de violences.. De toute façon, on ne me fera pas dire du mal de Mel Gibson😉 . Son « Tu ne tueras point », était vraiment marquant. Je pense qu’il boit un peu trop et que ça lui a joué des tours dans les médias américains. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.