Littérature : « Fable d’amour » Antonio Moresco

fable_d_amour.jpgL’Histoire : Fable d’amour, écrit Moresco, raconte une histoire d’amour entre deux personnages qu’il serait impossible d’imaginer plus éloignés : un vieux clochard qui ne se souvient plus de rien et qui a pratiquement perdu la raison, et une fille merveilleuse. C’est l’histoire d’une de ces rencontres qu’on croit impossibles mais qui peuvent avoir lieu dans les territoires libres et absolus de la fable, et aussi quelquefois dans la vie. » Fût-il le plus pur, l’amour a-t-il vocation à durer ? Mais puisque l’amour est sans pourquoi, doit-on chercher plus d’explications à ce qui le tue qu’à ce qui le fait naître ? Et si la fable était le seul mode pour raconter aujourd’hui la puissance d’aimer ?

Antonio Moresco signe avec « Fable d’amour » un véritable écrin de poésie, de délicatesse et de sentiments à la puissance d’évocation rare. Il a le bon goût de ne jamais tomber dans le commun. Cette fable qui comme telle, est très épurée et forme un récit des plus court, nous plonge dans les arcanes métaphysiques de ce qui fait ou défait une histoire d’amour, fût elle la plus belle ou la plus invraisemblable au monde. Il nous amène à faire preuve d’abstraction et d’imaginer ainsi ce qui semble impossible pour nos esprits trop ancrés dans une réalité loin d’être enchanteresse. Antonio Moresco nous amène à voir ce monde autrement, bien sûr il y a cette misère crasse dépeinte ici avec une vrai justesse, mais il y a également ce qui se passe lors d’une rencontre amoureuse, ce destin qui décide soudain de changer nos trajectoires de vie en dépit du sens que le monde voudrait lui donner. L’idéalisation de l’être aimé est percée à jour et confondu avec un sens aiguisé de la psychologie. C’est beau, sensible, profond, envoûtant, touchant mais également suffisamment intelligent pour ne pas succomber au pêché de niaiserie. Un livre qui fait chaud au coeur en cette période hivernale. A découvrir !

Ma note:♥♥♥♥♥/5.

Publicités