Littérature : « Pax Deorum » Livre 1 « il était une fois Rome… » de Cédric Plouvier

20200625_175753L’Histoire : Début du IVe siècle avant J-C. Rome est en passe de dominer complètement le Latium, une région fertile du centre de l’Italie. Puissante, la ville bouillonne pourtant intérieurement. Les intrigues familiales et politiques au Sénat et dans les grandes maisons, les querelles d’ego, ainsi que les affaires sales dans les quartiers populaires aux mains des bandits, sont le lot quotidien de la Ville. Celle-ci est également confrontée aux menaces croissantes des peuples voisins, notamment étrusques, l’obligeant à mener des guerres continuelles. C’est ainsi que depuis plusieurs années Rome assiège la cité de Véies qu’elle ne parvient toujours pas à soumettre. A tout cela s’ajoutent d’étranges évènements qui se multiplient jusque dans les campagnes environnantes. Des phénomènes que personne ne parvient à interpréter et qui poussent les Romains à s’interroger sur leur destin. Est-ce un signe des dieux ? Ont-ils eut tort d’entreprendre leurs guerres ? De quelle nature est la menace qui pèse sur Rome ?

Je remercie chaleureusement l’auteur Cédric Plouvier ainsi que les Éditions Libre2Lire pour cette lecture et leur confiance !

« Pax Deorum » est le nom de la saga signée Cédric Plouvier, dont le premier tome vient de sortir chez Libre2Lire, et qui s’appelle « il était une fois Rome.. ». L’auteur est un spécialiste de l’histoire romaine, lui qui est en effet professeur et historien analyste en Histoire et en civilisation romaines. Comme dans tout premier tome, il est avant tout question de nous immerger dans un nouvel univers. Cédric Plouvier prend le prend le temps de construire, d’installer une atmosphère, une ambiance mêlant avec talent l’histoire romaine et le thriller, le tout nimbée de fantastique. Les nombreux personnages du récit sont finement décrits et possèdent chacun(e) une psychologie propre, à ce début de IVe siècle avant J-C. , à Rome, nous sommes exactement en 398 avant J.-C. L’auteur tisse sa toile patiemment et nous emmène dans les intrigues qui agitent les coulisses et les lieux de pouvoir avec les grandes familles patriciennes, détentrices du pouvoir politique à Rome, notamment au Sénat qui dirigeait la cité. Mais il ne se contente pas des hautes sphères des élites et nous immisce dans les quartiers les plus populaires de Rome, au milieu des plébéiens, des bandits, des escrocs, des souteneurs, des prostituées, des esclaves. La richesse du décor, des descriptions nombreuses nous amènent à côtoyer les différents personnages dans leur quotidien où l’on découvre ainsi tout un pan de cette histoire de Rome et ce dans les différentes couches de la société romaine. Les rapports entre plébéiens et patriciens, le sort des esclaves, les luttes d’influence au sein des grandes familles de Rome où à contrario la vie dans une simple famille de bergers, c’est à dire chez les plus humbles. C’est tout un monde qui renaît sous nos yeux. L’auteur bâti un récit qui plaira aux amateurs de romans historiques dans la veine de l’auteur Alberto Angela. Avec une différence notable, Cédric Plouvier teinte son récit de fantastique avec par exemple des loups énormes et menaçants qui attaquent les bergers, avec aussi des phénomènes naturels inexpliqués, étranges que tous prennent pour des punitions ou des messages adressés par les Dieux. On plonge au cœur de batailles opposant Rome aux cités étrusques, à des peuples gaulois venant piller. Le tribun Publius Cornelius Cossus, un des personnages les plus charismatiques de ce récit, mène le siège qui dure depuis des années déjà, contre la cité de Véies. Il est bon de signaler qu’on ne se perd jamais entre les noms des différents personnages grâce à un index en fin d’ouvrage. Des manipulations et des trahisons au cœur du pouvoir où chez les brigands les plus infâmes, du sexe, de la rancœur, de l’ambition, des phénomènes étranges voir surnaturels, Cédric Plouvier met en place un univers foisonnant, celui de la civilisation romaine. Un premier tome qui se lit avec plaisir même si forcément on est en attente d’en savoir plus sur l’intrigue dans un second tome à paraître. Amateur d’histoire romaine ou curieux ayant envie de découvrir le style d’un auteur passionné, je ne peux que vous inciter à lire ce premier tome de « Pax Deorum », publié chez Libre2Lire.

Ma note: 4,5 /5

Broché : 472 pages

Éditeur : Libre 2 Lire

Collection : L2L.LITTERATURE

Cedric-350-2-241x241