Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens (Le Seuil)

141286_couverture_Hres_0L’Histoire : Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur  » la Fille des marais  » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent. A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour. La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Je remercie chaleureusement les éditions Le Seuil ainsi que Babelio pour cette lecture et leur confiance.

logo-16-copieLiens-utiles57a45ba11759c

« Là où chantent les écrevisses« , le titre du tout premier roman de l’auteure américaine Delia Owens, fait résonner en nous toute la poésie, l’éclat délicat et ciselé de son style d’écriture. Il est publié aux éditions Le Seuil et c’est un livre qui a déjà conquis quatre millions de lecteurs notamment aux États-Unis où il fait figure de phénomène littéraire. Une adaptation au cinéma est d’ailleurs en cours. Il faut dire que ce magnifique roman tout en sensibilité réussi le pari audacieux de réunir des lecteurs de tous les horizons, tant cette célébration de la nature est un hymne universel et panthéiste qui fait sens auprès de nos consciences écologiques éveillées. Delia Owens est diplômée en zoologie et biologie et c’est tout naturellement que son premier roman s’inscrit géographiquement dans un lieu sauvage, un marais proche de la petite ville de Caroline du Nord du nom de Barkley Cove. Nous sommes dans les années 1950-1960. L’héroïne s’appelle Catherine Danielle Clark mais tout le monde la connait et l’appelle par son autre surnom « la Fille des marais » ou Kya. On dit d’elle toutes sortes de choses colportées par la rumeur. Kya n’est encore qu’une enfant de dix ans à peine lorsque Ma fuit la violence et l’alcoolisme d’un homme fou. Ma laisse Kya ainsi que ses frères et sœurs. Très vite, tous fuis, seul demeure kya qui vivra avec ce spectre de père irascible et délirant lorsqu’il boit. Bientôt, il s’absente de plus en plus longtemps de la cabane où ils vivent. Et puis un jour, Pa ne revient plus et voici Kya, enfant, seule et livrée à elle-même. Les services sociaux la recherche pour l’emmener à l’école. Elle y restera une journée seulement, moquée et vilipendée par ses camarades qui ne voient en elle qu’une souillon, une sauvageonne illettrée et sans intérêt. Kya se cache et les Marais deviennent son sanctuaire et son refuge. Elle se sert d’une petite embarcation pour pêcher et échanger le fruit de son travail contre un peu d’essence pour son bateau, de la nourriture et de quoi faire fonctionner sa lampe à pétrole. Les mois s’égrènent et cette solitude devient son quotidien. Pas d’amis, pas de famille, peu de contacts avec l’extérieur du marais sauf pour quelques courses. En se baladant dans les lagunes, son refuge, elle fait un jour la connaissance de Tate, un tout jeune adolescent, un peu plus vieux que Kya. Il déborde d’affection pour elle et décide de l’apprivoiser peu à peu. Il lui apprendra à lire et à écrire, lui fait découvrir les noms des espèces animales vivant dans le marais. Kya apprend, elle revit au côté de Tate. Mais les années passent et bientôt Tate doit lui aussi partir pour poursuivre ses études dans une grande ville. Ce départ est vécu comme un abandon, une trahison.. Et puis un jour, surgit Chase.. Delia Owens signe un premier roman bouleversant conçu telle une tragédie grecque à la beauté élégiaque. On se consume en lisant la puissance d’évocation et le lyrisme de ces pages. Une ode à la liberté, à la solitude, à l’émancipation, à cette nature célébrée comme un personnage à part entière dans ce livre. On vibre, on est ému, on a peur pour Kya et on s’attache viscéralement à cette héroïne tragique qu’on ne veut plus quitter. Rarement un livre ne m’aura autant happé par son histoire, par son style d’écriture. L’émotion est à fleur de peau, le poids du destin implacable. Je ne vous dévoile rien de plus sur l’enquête qui est au cœur de cette histoire brûlante, étourdissante. Je vous laisse le plaisir intact de découvrir Kya, celle que l’on surnomme « la Fille des marais ». Quelque chose me dis qu’une fois terminé, ce roman laissera une trace en vous, un sillon, une empreinte qui sont la marque des grands auteures. « Là où chantent les écrevisses » est un immense roman qui vibre en nous comme un écho déchirant de ces êtres rejetés, seuls parce que différent.

Ma note: 5/5

Broché : 480 pages
Éditeur : Le Seuil (2 janvier 2020)
Collection : Romans étrangers (H.C.)

(34 commentaires)

  1. Pas aussi enthousiaste que toi…. J’ai trouvé que le côté romance était assez stéréotypé et prévisible et n’ajoutait rien au récit. 🤔 J’aurai préféré une évocation sur La, sa solitude et sa vie dans le marais se suffisait a elle-même…. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Oui je comprends tout à fait et c’est vrai qu’on pouvait tisser une très belle histoire en évoquant davantage sa profonde solitude. Pour le côté romance, c’est mon côté fleur bleu, mon cœur à fondu 😉 J’ai adoré le procès dans la dernière partie de cette histoire. J’ai dévoré ce roman. Je guetterais avec impatience son second livre. Belle après-midi Murielle 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Comment, mais comment veux-tu que je résiste, Frédéric ? Encore un qui va rejoindre ma PAL ?
    Mais à quel moment je dors, moi ?
    En tout cas merci, un grand MERCI pour cette chronique savoureuse. Et puis de toute façon, c’est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux auteurs recommandés par mon ami Frederic. Jamais déçue.
    Belle soirée à toi, gros bisous et à bientôt.
    PS: embrasse Eveline de ma part.

    Aimé par 3 personnes

  4. Coucou ma chère Solène ! merci pour Éveline, je n’y manquerais pas. Nos PAL s’allongent, les blogs sont tentateurs 😉 pas bon pour notre sommeil tout ça ^^ Merci beaucoup pour tes mots qui me touchent. Ce roman est un gros coup de cœur avec une héroïne attachante au possible. L’auteure a une belle sensibilité. Je te souhaite une excellente soirée Solène, gros bisous et @très vite 😊☀️

    Aimé par 2 personnes

  5. Oui on en parle beaucoup et c’est un gros coup de cœur pour ma part. J’ai trouvé l’héroïne, de cette belle histoire, très attachante. Un livre qui fait du bien. Il y est question d’amour, de départ, de solitude. L’ensemble ne tombe pas dans le pathos. C’est toujours très subjectif bien sûr 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. La mélodie du titre ne m’est pas étrangère, sans doute la sensation que suscite ce livre est-elle venue me frôler à un moment donné. Toujours est-il que ton article élogieux fait poindre la curiosité hors de son terrier de méfiance. J’irai donc à la pêche aux écrevisses dès que l’occasion se présentera. A bientôt.

    Aimé par 1 personne

  7. Merci à toi de m’avoir lu. Alors oui c’est un livre où effectivement il est question d’amour mais pas que😉. On y parle de la différence, de la nature, de la solitude.. C’est très bien écrit et je me suis vraiment attaché à l’héroïne du roman. Je te souhaite une excellente soirée Matatoune 🙂

    J'aime

  8. Merci Frédéric pour ton très bel article ! J’ai terminé le livre hier, c’est vraiment un beau roman ! On est emportés avec cet héroïne qui fait littéralement corps avec la nature qui l’entoure. On sent que l’auteure est une grande spécialiste des milieux naturels qu’elle décrit, et c’est vraiment là toute la force du roman. J’ai particulièrement apprécié la façon dont Kya voit les relations humaines, lorsqu’elle les décrit comme des parades amoureuses ou des relations de domination, comme chez les animaux en somme ! L’enquête policière est également très bien ficelée, et les différents chapitres qui parcourent le procès sont particulièrement éprouvants ! Encore une très belle découverte grâce à Babelio !
    A très bientôt Frédéric pour de nouveaux échanges ! Passe un bon week-end ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Coucou Émilie, merci beaucoup pour ton commentaire qui fait plaisir ! Je te rejoins totalement, c’est Le roman que j’ai préféré en ce début d’année. De l’émotion, une histoire passionnante qui nous parle d’amour, de solitude, de différence.. Je trouve très juste ta comparaison avec la parade amoureuse du monde animal. Oui le procès m’a beaucoup plu. J’ai eu peur jusqu’au bout pour Kya. On s’attache drôlement pour Kya ou « la fille des marais ». Le style d’écriture m’a emporté, les descriptions de la nature aussi et son rôle de protecteur de Kya. Merci Babelio ! Deux ans bientôt que j’y suis inscris et quel bonheur d’échanger, de partager sur cette plateforme.
    Je te souhaite un excellent weekend Émilie ! @très vite pour de nouveaux échanges 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Livresque78

Notre passion des livres que nous partageons avec vous

Mumu dans le bocage

Jamais sans un livre

Encore Un Livre

Blog littéraire, chroniques Polar, Thriller, Roman Noir

EmOtionS - Blog littéraire

Chroniques, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF, fiction...

Ju & Vous

Blog lifestyle

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Collectif polar : chronique de nuit

Lectures noires, polar, coups de coeur, coup de gueule d'une simple bibliothécaire férue de littératures policières et de l'imaginaire

Boho Bijoux Waksu

Bijoux boho, amérindiens, passion des perles

La Bouche à Oreilles

Bric à brac culturel

MaVoixAuChapitre

L’envie de partager mes lectures et de parler également des auto-édités

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Mes Lectures du Dimanche

Le dimanche au coin du feu, je bouquine donc je suis...

Palette d'expressions-Laurence Délis

Ecriture et peinture - Le reflet de mon travail quotidien dans l’art.

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Un Livre Toujours

Un livre est un outil de liberté - Jean Guéhenno

vagabondageautourdesoi

Livre - Expo - Voyage

LIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME

lire pour oublier voyager, moi et la sclérose en plaques

LE TOUR D'ECRAN

le cinéma partout et pour tous

Sin City

Romans - BD - Comics - Manga

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

lacavernedupolar.wordpress.com/

Le blog des passionnés de polars, romans noirs & thrillers

"Les livres d'Eve"

Je vais vous parler des livres que j'aime, de mes auteurs préférés, des trésors littéraires que je peux découvrir, de mes coups de cœur ou de mes déceptions.

Lire&vous

Partageons nos lectures...

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L’avis du Néophyte

Partagez votre passion du cinéma !

ma cuisine sans sulfites

des recettes sans gluten, sans laitages, sans additifs ni conservateurs!

LES LIVRES DE K79

Les lectures et les avis d'Anthony

Cat's eyes

Blog sur la Pop Culture

LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore...

LE BOUQUIN IVRE

Ode aux mots, ode à l'imaginaire, évasion et émotion

L'essen-ciel

Naturopathe et cours yoga enfants-ados

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

Ju lit les mots

Polars, thrillers, romans noirs, horreur et encore dautres choses bien sombres...

Just a Story

‑ The diary of your heart ‑

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

Dans l’œil d'une flâneuse Bretonne

BREIZH ma bro, Bretagne mon pays..

Lettres exprès

Des choix de lectures autour du monde

%d blogueurs aiment cette page :