Littérature : « De bonnes raisons de mourir » de Morgan Audic

9782226441423-jL’Histoire : Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée. Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel ainsi que la Masse critique et Babelio pour leur confiance !
Le second livre de Morgan Audic « De bonnes raisons de mourir » vient tout juste de sortir et je peux vous assurer qu’il va falloir retenir ce nom et le compter parmi les tous meilleurs auteurs de thriller en France. Le nom de Pripiat ne vous dit sans doute rien, et pourtant cette petite ville d’Ukraine vous la connaissez tous car sa centrale nucléaire n’est autre que celle où eût lieu la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Morgan Audic a choisi un sujet fort en toile de fond d’une enquête menée tambour battant : les événements de Tchernobyl, leurs conséquences directes sur la population, la corruption et le laxisme des autorités d’alors et d’aujourd’hui, mais aussi la guerre du Donbass qui secoue l’Est de l’Ukraine depuis 2014, opposant les pro russes séparatistes et les forces ukrainiennes.. Loin des clichés éculés sur l’URSS d’antan et l’Ukraine d’aujourd’hui, Morgan Audic nous décrit avec une grande intelligence, les ressorts, les problématiques de ces événements d’hier et d’aujourd’hui. On sent d’ailleurs que l’auteur est professeur d’histoire-géographie, car de cet écheveau complexe, il tisse une histoire qui va vous rendre addict et où la mécanique et les rouages du récit, sont au service d’un scénario retors et diablement efficace. Un cadavre est retrouvé suspendu à Pripiat, il n’est autre que le fils d’un oligarque russe richissime. Pour ce dernier, de douloureux souvenirs remontent à la surface, car sa femme a été assassinée à Pripiat, le soir où eût lieu la catastrophe de Tchernobyl en 1986.. L’enquêteur russe Rybalko est dépêché sur les lieux, secrètement, pour découvrir qui a commis ce crime et quels sont les liens entre les meurtres d’aujourd’hui et ceux du passé. Payé par l’oligarque, il doit retrouver le tueur qui signe ces crimes d’une hirondelle empaillée. De son côté, La police ukrainienne dépêche Melnyk sur les lieux du crime. Le tueur frappe encore, qui est donc derrière cette série de meurtres et quels sont les liens entre ceux-ci et le double meurtre perpétré en 1986 à Pripiat ? L’enquête va menez le lecteur dans une réalité ukrainienne faite de corruption, de catastrophes écologiques, de conflits armés, de pauvreté, de racisme.. au milieu de ce chaos, les deux enquêteurs, l’un Russe, l’autre Ukrainien vont chacun de leur côté, devoir user de leurs meilleurs atouts pour résoudre cette enquête. On songe aux meilleurs auteurs de thriller quand on lit Morgan Audic ! Le style d’écriture est incisif, la toile de fond est passionnante, l’enquête vous mènera de surprises en surprises avec une tension et une dramaturgie très cinématographique. Véritable page-turner, il m’a été impossible de lâcher ce livre avant d’en connaître la fin. Parfaitement maîtrisé de bout en bout, emmené par des personnages forts, touchants qui ont chacun(e) leurs failles, j’ai été totalement séduit par ce thriller ambitieux et passionnant de bout en bout. « De bonnes raisons de mourir » confirme la maestria d’un auteur qui n’a pas fini de nous surprendre. Un énorme coup de cœur pour ma part. Je vous le recommande chaudement.

Ma note: 5/5.

Broché: 496 pages
Editeur : Albin Michel (2 mai 2019)

D4REm2lWsAIFQXe