Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « L’Empreinte » de Alexandria Marzano-Lesnevich (Sonatine)

image.htmlL’Histoire : Étudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

« L’Empreinte » est un récit édité chez Sonatine et il est tout sauf un bréviaire où l’auteur brandit une vérité indivisible et faconde. Ce récit est celui d’une femme qui s’interroge sur les fils qui relient une affaire de meurtre d’un jeune garçon, par un dénommé Ricky Langley, avec son histoire intime d’enfant abusée par un membre de sa famille. Nous tissons ici les liens du transgénérationnel. De ce qui subsiste en nous après un traumatisme aussi effroyable que celui du viol d’un(e) enfant. « L’Empreinte » est signé Alexandria Marzano-Lesnevich. Retenez bien ce nom car il porte en germe les promesses d’un talent d’écrivaine hors norme. Au croisement du genre autobiographique, de l’enquête d’investigation, mais aussi réflexion sur la justice, sur le droit, sur la tentative toujours vaine de trouver LA vérité là où ne subsiste, le plus souvent, que des flashs de lumières au coeur des ténèbres. Alexandria Marzano-Lesnevich sonde l’âme humaine en cherchant à comprendre ce qui a pu conduire son grand père à abuser d’elle alors qu’elle n’était qu’une enfant. Ce qui la conduit à cette autre affaire de pédophilie, celle de l’assassinat de Jeremy, 6 ans, par un jeune homme, Ricky Langley. L’autrice remue les tréfonds de son histoire personnelle qui rencontre son désir de mettre des mots sur ce qui est par définition innommable. Étudiante en droit à Harvard, elle explique la mécanique, les rouages de l’appareil judiciaire qui broie tout afin de transformer un récit en vérité selon les stricts lois du code pénal. La vérité n’est pas purement diaphane, elle est aussi faite de pointe d’opacité. On y parle de la peine de mort, de la souffrance des victimes de pédophilie. On scrute aussi les erreurs de la machine judiciaire ou bien encore des centres de soins pour les personnes souffrant de troubles psychiques. Le style d’écriture est ciselé, précis, sublime. La fulgurance de cette plongée dans la psyché des différents protagonistes de cette histoire est vertigineuse. On ressort de cette lecture où il est beaucoup question de deuils, de souvenirs douloureux, de traumatismes, de façon assez surprenante, avec ce sentiment que la vie reprend le dessus, qu’elle triomphe et se sublime même face aux pires épreuves que l’on puisse nous infliger. On suit l’évolution de son ressenti de femme abusée, alors qu’elle n’était qu’une enfant, et qui reprend possession peu à peu de son corps et de son désir de vivre avec ce passé sans qu’il n’occulte l’intensité du présent et les promesses de l’avenir. J’ai été happé, emporté par le cours de cette histoire et le talent d’une écrivaine dont on n’a pas fini d’entendre parler. Un grand livre assurément !

Ma note: 5/5.

Broché: 480 pages
Éditeur : Sonatine (10 janvier 2019)
Langue : Français

743__desktop_lempreinte_desktop

Publicités

(38 commentaires)

  1. Sujet difficile je le reconnais mais elle a un style et une façon de raconter, de décrire, d’analyser qu’on ne retrouve que chez les grands auteurs. Son livre, j’en prends le pari, restera. J’ai vu que tu avais fais la critique de « Captain Marvel ». J’irais lire ça avec plaisir. Bonne soirée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tu connais mon soucis avec les livres unanimement salués par la critique et les lecteurs.. je m’en méfie mais là je suis resté scotché par ce récit d’une justesse dans la description, les conséquences, l’analyse de ces faits monstrueux. Je le disais dans d’autres commentaires mais je pense que ce livre restera. Un énorme coup de cœur à condition d’avoir le moral ^^ Tu sais que là j’ai débuté le dernier David Vann sur les dernier jours de son père avant qu’il ne se suicide.. j’aime les livres gais ^^ 😉 Belle soirée à toi ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Raisons obscures sur le harcèlement scolaire m’a achevé 😱 en ce moment je lis dans les angles morts pour le prix des lecteurs… pas hyper joyeux non plus 🤣 tu rajoutes GOT en plus…du coup en continuant le tri de la maison je me regarde pour la centième fois jurrasic park 💕

    Aimé par 1 personne

  4. excellent ! tu m’étonnes ^^ GOT j’en suis à la saison 5 mais là j’avance plus car j’ai regardé Aquaman (que j’ai adoré) et green book (génial). J’en parlerais prochainement sur le blog 😉 Ah Jurassic Park quel souvenir de voir les premiers effets numériques et d’aller manger ensuite son menu mcdo avec les jouets dinosaures en cadeaux.. on ne s’en lasse pas. Je compte allez voir Captain Marvel. Je te dirais comment je l’aurais trouvé 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Oui c’est vrai le sujet est difficile mais c’est tellement bien écrit. Je pense que c’est un livre qui restera dans les années qui viennent. J’en prend le pari en tout cas 😉 Je te souhaite une excellente soirée ps: tu sais que je lis le David Vann « un poisson sur la lune » qui traite du suicide de son père alors qu’il était enfant.. mes lectures sont très gais en ce moment lolll 🙂

    J'aime

  6. Hello Fred!
    Merci pour ce très beau billet tout en sensibilité. Quelle horreur … de vivre tout cela… mais quel respect j’ai pour l’auteure!
    Tu mets bien en lumière ce livre malgré ses rudesses et ses horreurs.
    Je me laisserai volontiers tenter par cet ouvrage.
    Merci Fred et belle soirée, bises à toi!

    Aimé par 1 personne

  7. « une belle claque ».. Oui c’est le mot juste ! Le style est sublime, l’analyse du mal absolu qu’est le viol et ici en l’occurrence sur des mineurs (l’auteur ayant été abusée par son grand père), la plongée dans les arcanes de la justice américaine, la difficile reconstruction des victimes, la résilience.. On ressort de cette lecture avec cette idée que la vie peut triompher malgré tout et qu’un avenir est possible pour ces jeunes victimes après un gros travail de thérapie, d’écriture aussi (d’où le livre de l’autrice).. c’est un livre qui restera 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Merci beaucoup Cat ! c’est un sujet difficile mais on ressort de ce livre en se disant que l’autrice a fait un sacré cheminement pour faire triompher la vie là où ne poussait que les immondices de cette horreur qu’est le viol. Elle a une plume sublime et une analyse très fine du mal touchant trop d’enfants, adolescent(e)s abusées). C’est un énorme coup de cœur. Plus qu’un jour avant le Printemps et le beau temps qui arrive justement ici le 20 mars.. Bisous bretons, Kenavo Cat 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Merci à vous de me lire. Oui totalement, c’est un sujet d’actualité malheureusement. Le style, l’analyse du mal, du système judiciaire US, on ressort de cette lecture en se disant que l’autrice a effectué un sacré cheminement pour en arriver là. A mon sens, ce livre restera. Excellente soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Merci Solène ! attention grand livre et énorme coup de cœur pour ce dernier. Le style est incroyable, c’est une plongée dans les méandres de la justice américaine, du mal absolu incarné par ces pédophiles et du difficile travail de reconstruction pour les victimes.. Belle soirée ma chère Solène, Gros bisous, @très vite 🙂

    J'aime

  11. Coucou Gwen ! Respect, admiration.. oui j’ai été bouleversé par ce récit et le parcours, le cheminement de l’autrice pour renaître à la vie malgré l’horreur de ce qu’elle a subit enfant.. En plus, le sujet est dur mais ce que j’ai aimé c’est qu’on en ressort avec de l’espoir et cette idée que la vie triomphe de tout et même de ces atrocités ! Un plaisir de partager cet énorme coup de cœur avec toi Gwen, bises bretonnes pour mon amie alsacienne ! 🙂 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.