Littérature : « Hü » de David Dolo (Prix du Jury 2018 Les Plumes Francophones)


41Y54zH+L1L

L’Histoire : Francis n’aurait jamais dû descendre de ce train, voilà ce qui arrive quand on sort des rails, il aurait pu rejoindre son bureau comme chaque matin, mais il a voulu faire le malin, bravo, chapeau, il est bien avancé maintenant… Adieu, chère routine… Le voilà qui erre, pauvre bougre, un pied devant l’autre, mais où sont les villes, les gens ? Et ce gamin avec un sac sur la tête, il lui veut quoi au juste ? Oscar qu’il s’appelle. Et lui n’est pas seul, il y en a des tordus par ici…Tout est tellement étrange… Ce que Francis voudrait ?Rentrer. Las, il sera bringuebalé des nues aux ornières au hasard des rencontres, tentera d’échapper à ceux qui le rêvent mort, fuira ceux qui le veulent vivant.

La plume du Jury a été décernée à David Dolo pour son livre « « , par un jury d’experts composé notamment de Bernard Werber. C’était la troisième édition des Plumes francophones, un concours d’écriture en langue française, dans le domaine de l’autoédition, organisée par Amazon, Ouest France et TV5 Monde. « Hü » est riche de ses maladresses qui rendent cet ouvrage si attachant. Le style d’écriture n’est pas le point fort de Hü car il subsiste ici et là des soucis dans la forme même de celui-ci. Pourtant, la magie opère sur le fond car l’histoire est kafkaïenne, c’est-à-dire qu’elle est profondément absurde et angoissante. Francis, le personnage principal de ce drôle de roman est un anti-héros dont l’épouse est tyrannique. Un jour, en arrivant à la gare où il passe tant de fois pour le trajet vers son travail, il se retrouve transporté, par le plus curieux des hasards, dans un monde absurde peuplé d’êtres pour le moins étranges qui le prennent pour un cheval. Ce parti-pris est source de situations ubuesques qui entraînent notre anti-héros dans une succession de scènes aussi drôles qu’inquiétantes. Plongé comme dans un mauvais rêve, Francis va devoir trouver les ressources en lui pour s’affirmer et tenter de devenir, enfin, quelqu’un. Je songe aussi au non sens de la trilogie « Nos Ancêtres » d’Italo Calvino, et notamment « Le chevalier inexistant » qui interroge les limites de notre condition d’êtres humains. Les questionnements philosophiques qui s’inscrivent en filigrane sont aussi riches et révélateurs de nos compromissions, que comique et disons-le, source de tourments pour notre anti-héros. Face à l’adversité, Francis se révèle pour notre plus grand bonheur. Fort d’un récit enlevé, drôle et surprenant, David Dolo conjugue questionnement existentiel et farce absurde pour un résultat bluffant. À découvrir assurément.

Je remercie chaleureusement, l’auteur David Dolo, merci également à Masse critique ainsi qu’à Babelio pour ce très beau moment de lecture !

Ma note:4/5.

Broché: 228 pages
Editeur : Independently published (11 août 2018)

tous les livres sur Babelio.com

 

8b01f9c6fb1752843ab5ab415d676c19-les-laureats-des-plumes-francophones-devoiles

Publicités