NETFLIX : « Stranger Things » Saison 1

Stranger_ThingsC’est la toute première fois que j’écris sur une série. J’ai rompu les amarres et me voici embarquer à bord de Netflix pour des escales séries qui je l’espère me procurerons autant de plaisir que devant « Stranger Things » Saison 1. Petit clin d’œil pour Emilie Bochard et son très chouette site :

https://airsatz.wordpress.com/  

Emilie, j’ai écouté ton conseil et je me suis (enfin) mis à découvrir des séries sur Netflix. Merci à toi 🙂

L’Histoire : A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

 

« Stranger Things » est une série Netflix signée par Matt Duffer et Ross Duffer. La saison 1 comprend huit épisodes. L’univers de « Strangers Things » allie science fiction et fantastique. On pense à « Rencontre du troisième type » de Steven Spielberg mais aussi « Alien » de Ridley Scott ou bien encore à Guillermo Del Toro. Des racines, des sources d’inspiration revendiquées. Oui, mais la force de « Stranger Things » c’est qu’elle ne se contente pas d’être dans le registre de l’imitation, de la redite. On est pris par différents éléments qui alliés font la force de cette série SF. L’histoire est prenante et ce dès le premier épisode. On a envie de savoir, de connaître la suite. Les épisodes sont à ce titre parfaitement découpés et le montage sait faire monter la tension et ménage le suspens. Les mauvaises langues me diront qu’il n’y a rien de nouveau dans cet univers, déjà vu ailleurs, dans tout un pan du cinéma fantastique ou SF. Et c’est là que surgit l’atout premier de ce « Stranger Things » à savoir la puissance d’évocation, la force, le talent de ses acteurs et actrices. C’est là, toute la différence avec d’autres séries que nous qualifierons pudiquement de plus fade. Un euphémisme qui n’est pas de mise ici. Mention spéciale à Winona Ryder dans le rôle de Joyce, David Harbour dans celui du Shérif Hopper mais ce sont surtout les enfants qui ont ici la part belle avec les quatre garçons qui joue Dustin, Mike, Lucas et Will (et qui très vite ne seront plus que trois suite à la disparition de Will..) Mais, celle qui m’a le plus épaté c’est sans nulle doute l’actrice britannique Millie Bobby Brown dans le rôle de Eleven. Son jeu est déjà d’une maturité incroyable avec une palette d’émotions qui laisse pantois. Nulle envie de spoiler l’histoire ici. Tout ce que je peux vous dire c’est que la saison 1 est de grande qualité car elle ménage le suspens. Les quatre premiers épisodes sont très bien, les six et sept sont un ton en dessous mais j’ai été littéralement envoûté par le dernier épisode de « Stranger Things », le plus long, le plus touchant, le plus spectaculaire de cette première saison. Au final, « Stranger Things » réussi son pari en marchant en territoire connu certes, mais avec des acteurs et actrices qui sont l’atout majeur de la série. Je n’ai qu’une hâte découvrir la saison 2 sur Netflix. A noter que d’après les dernières informations venant des médias américains, la saison 3 de « Stranger Things » ne débarquerait pas avant fin 2019.. Patience..
Ma note:5/5.

042333.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx319706.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx320800.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Publicités