« Picasso au Fonds Hélène et Edouard-Leclerc », à Landerneau : Du 25 juin au 1er novembre 2017 !

tumblr_oq1z5e5VVD1rgpg1ko1_1280« Picasso au Fonds Hélène et Edouard-Leclerc« , à Landerneau.
Du 25 juin au 1er novembre 2017

Voilà quelques années déjà, que Landerneau (en Bretagne est-il besoin de le rappeler..) est devenu un lieu privilégié pour offrir aux amateurs d’art, aux curieux, des rétrospectives passionnantes des plus grands artistes grâce au Fonds Hélène & Édouard Leclerc. En cette été 2017, c’est le génie de Picasso (1881-1973) qui est célébrer dans une exposition regroupant : peintures, dessins, céramiques et autres livres illustrés… L’exposition à Landerneau rassemble pas moins de deux cents oeuvres qui retracent la vie artistique de Picasso (qui est aussi étroitement liée à sa vie sentimentale et donc aux femmes qui ont partagé celle-ci). La présentation des oeuvres se veut chronologique, de ses premiers essais jusqu’à ses derniers tableaux. On voyage ainsi parmi les différentes périodes de l’artiste. L’exposition se veut inédite en ce sens où, les 200 oeuvres, qui composent l’exposition du Fonds Hélène & Edouard-Leclerc, sont parmi celles que le peintre a gardées près de lui toute sa vie.

Extrait d’un article très intéressant de Ouest France sur l’exposition Picasso (en Italique) :

L’exposition présente au Fhel vient de l’héritage de sa veuve Jacqueline Roque, entrée dans sa vie en 1954 et qu’il épousa en 1961. Ensemble ils n’auront pas d’enfant. Mais Jacqueline avait une petite fille, d’un premier mariage, Catherine. À la disparition de Jacqueline en 1986, c’est donc Catherine Hutin qui a hérité de la collection de sa mère. « Catherine Hutin est quelqu’un de très généreux. Elle prête souvent des œuvres de Picasso en France et à l’étranger, apprécie le commissaire de l’exposition. La particularité de cette exposition est qu’elle provient uniquement du seul fonds de Catherine. C’est quelque chose qui n’a jamais été réalisé. »

Le premier tiers de l’exposition est consacré à « Picasso avant Picasso« . Son travail est académique et c’est ensuite qu’il évolue vers le cubisme. C’est passionnant de découvrir les origines, la genèse de son génie, son évolution artistique nourrie au gré de ses rencontres amoureuses. Ensuite, le second tiers de l’exposition s’intéresse à l’époque des métamorphoses, de la guerre… Enfin, le visiteur entre dans une Nouvelle lumière, avec l’irruption de Jacqueline Roque dans sa vie alors que l’artiste est âgé de 75 ans. Il y aura donc un avant et un après Jacqueline Roque. On assiste alors à une très grande variété des couleurs et des formats choisis par Picasso. C’est le retour du grand thème espagnol des toreros ou encore des fameux Mousquetaires, largement inspirés de l’œuvre de Rembrandt que Picasso admirait beaucoup.

« Elle lui offre un nouvel élan créatif, une nouvelle lumière », souligne le commissaire de l’exposition.

C’était, la toute première fois que je pouvais admirer « en vrai » les œuvres de ce génie du XXème siècle. Ce fût un moment intense et émouvant. On se laisse aspirer par le souffle créatif de Picasso. J’ai vraiment adoré cette exposition. En matière de peinture, je ne recherche pas à « intellectualiser mon ressenti » à tout prix. Je préfère me laisser guider par mes émotions. C’est ma façon de ressentir les choses. Je vous recommande chaleureusement cette très belle exposition qui conviendra aux amateurs éclairés comme aux novices. Je vous conseille de venir pour l’ouverture dès 10h afin de pouvoir apprécier l’exposition sans qu’il y ait encore trop de monde.

N’hésitez pas à allez voir le site de Dans l’œil d’une flâneuse qui a elle aussi vu l’exposition (avec moi) et pris pleins de jolies photos ! :

https://ael56.wordpress.com/

Pour plus d’informations : Du 25 juin au 1er novembre 2017, Aux Capucins à Landerneau.

http://www.fonds-culturel-leclerc.fr/

-Renseignements : 02 29 62 47 78 ou contact@fhel.fr.

affiche_picasso_site_2

Publicités