Histoire : Jean-Christian Petitfils « Louis XVI » – Jean Tulard « La Contre-Révolution »


71ioSR1Qp4L._SL1500_
L’Histoire :
On a beaucoup étudié la Révolution, moins la Contre- Révolution. Or la Révolution trouve en face d’elle des adversaires de plus en plus nombreux au fur et à mesure de sa radicalisation. Car la Contre-révolution ne s’incarne pas que dans les Chouans. Diverse dans son inspiration, ses objectifs, ses assises sociales, sa presse, sa localisation géographique, ses réseaux, ses complots, ses combats, elle n’est pas facile à saisir dans toutes ses ramifications et dans sa durée. Jean Tulard a pourtant relevé le défi, aidé de spécialistes incontestés. Ainsi sont disséqués les origines, les composantes, les doctrines, les actes et la postérité de la nébuleuse contre-révolutionnaire.

L’historien Jean Tulard que l’on ne présente plus, a choisi de s’entourer de différents spécialistes parmi les meilleurs afin de traiter de cette question passionnante : mais quels sont donc les origines, l’histoire et la postérité laissée par la contre révolution ? L’intérêt pour les différentes composantes de ce vaste mouvement aussi hétéroclites que persistant dans sa durée est somme toute assez récent. Le présent ouvrage participe à cet élan visant à faire mieux connaître ceux qui ont pour une bonne part d’entre eux perdu la bataille des idées. C’est une histoire des vaincus à laquelle nous sommes conviés ici avec des articles divers et variés qui ne se préoccupent que d’une chose, celle de nous donner une idée plus juste de ce vaste ensemble et cela sans jugement hâtif et sans arrière pensée partisane (ce qui n’est pas le cas de tous les historiens il faut bien malheureusement le reconnaître). 534p. qui forme une excellente synthèse pour ceux qui souhaiteraient approfondir leur réflexion sur ce thème. L’ouvrage contient à la fin, à la suite des articles, une vaste chronologie particulièrement bien faite et qui nous permets à tout moment de nous resituer parmi les nombreux événements cités. A cela s’ajoute, un dictionnaire des contre-révolutionnaires comprenant les biographies succinctes mais non moins captivantes de ces principales figures. Le tout est bien pensé, très prenant mais je me dois de préciser également qu’il s’agit là d’un ouvrage d’histoire destiné à des personnes ayant déjà à la base de solides connaissances sur cette période. Certains articles sont en effet, je le pense, assez complexes à saisir pour le néophyte, mais rassurez vous néanmoins, il est possible d’arriver à bon port. Le présent livre est publié dans la collection Biblis aux éditions du CNRS. Un livre d’histoire à posséder absolument, le tout pour le prix modique de 12 euro. Ma note :5/5.

510M2FCXE3LL’Histoire : La mort de Louis XVI, la captivité de la famille royale au Temple, le mystère Louis XVII : cette suite d’événements où l’histoire touche au mythe est par elle-même légendaire. Pour les connaître dans leur réalité quotidienne, il faut retourner aux rares pièces authentiques. Voici donc rassemblés ici trois témoignages majeurs : ceux de Cléry, le valet de chambre du roi, d’Edgeworth de Firmont, le confesseur du roi, enfin de la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, seule survivante du drame qui fit périr sa famille. Grâce à ces textes, nous pouvons revivre heure par heure, et comme si nous y étions, l’un des épisodes les plus émouvants de l’histoire de France.

Il existe de nombreuses études sur les personnages historiques majeurs que sont devenus, malgré eux, Louis XVI et Marie Antoinette. Mais si vous souhaitez accéder aux sources vous permettant de mieux saisir les derniers mois d’existence du souverain et de la souveraine de France, ce livre est pour vous. Les textes sont ici présentés à l’état brut accompagnés de notes intéressantes qui complètent le point de vue que l’on peut avoir sur ces tragiques événements qui marquent d’une trace indélébile l’histoire de France. Les textes qui sont ici présents sont un panégyrique du supplice subi par la famille royale. Il convient de les resituer dans leur contexte historique. Il faut les prendre pour ce qu’ils sont, des témoignages de premières mains certes mais à manier avec précaution car ayant également pour but de restaurer, suite aux événements tragiques de la période dite de la « terreur », les images qui ,de racornis sont devenues pieuses ,de Marie Antoinette, Louis XVI et du petit Louis XVII. Cléry, valet de chambre du roi, Edgeworth de Firmont, confesseur du roi et surtout Marie Thérèse Charlotte de France, la fille du couple royal et seule survivante de ces mois d’horreurs s’inscrivent dans cette perspective de réhabilitation qui aura lieu sous la Restauration qui suivra la tragique et non moins longue parenthèse napoléonienne. Ceci étant dit, ce livre se révèle passionnant car riche de nombreux détails sur la vie de la famille royale à la tour du Temple. Il sera parfait en complément d’autres ouvrages d’historiens cette fois-ci. Ma note :5/5.

1054374_3026818L’Histoire : On n’a généralement de Louis XVI qu’une image caricaturale : celle d’un homme débonnaire, certes, mais lourd, dramatiquement faible, chassant, ou limant les serrures. Prisonnier de son éducation traditionnelle, il a été surpris et saisi par la Révolution. Il se mit alors à préparer en secret la Contre-révolution, trahissant son propre pays et le précipitant dans la guerre… S’appuyant sur une documentation considérable, cette biographie balaie les clichés ressassés et s’attache à restituer le vrai visage de Louis XVI : celui d’un homme intelligent et cultivé, d’un roi scientifique, passionné par la marine et les grandes découvertes, qui, en politique étrangère, joua un rôle déterminant dans la victoire sur l’Angleterre et dans l’indépendance américaine. Loin d’être un conservateur crispé, en 1787 il voulut réformer en profondeur son royaume par une véritable Révolution royale. De ce monarque complexe et secret, aucun portrait psychologique n’avait été jusque-là brossé avec autant de sérénité, sans oublier ses faiblesses, ses excès de scrupules et son caractère dépressif. Mais ce nouveau Louis XVI va plus loin. Il offre un tableau passionnant de la France pendant les quinze années du règne précédant la Révolution et explique, grâce à une interprétation neuve, les mécanismes qui ont conduit à la destruction de l’Ancien Régime. Il permet de comprendre pourquoi Louis XVI, qui aurait pu être le meilleur roi possible pour la Révolution, a finalement été rejeté par elle.

L’ouvrage de Jean-Christian Petitfils sur « Louis XVI » est une référence pour qui souhaite se plonger dans l’histoire mouvementée du règne de ce roi au portrait complexe et troublant tant il semble y avoir de couches successives à ôter pour tenter d’approcher de la vérité historique de cet homme secret s’il en était. Car que connaît-on finalement du souverain sinon les poncifs étalés dans les pseudos manuels d’histoire nous vantant une révolution se limitant au 14 Juillet, à la nuit du 4 août et peut-être, si tant est qu’on y parle en classe, de la journée du 10 Octobre 1789. L’auteur s’appuie sur des sources nombreuses et rigoureusement mises en exergue afin d’en finir avec les stéréotypes dont on affuble ce roi et l’Ancien régime qui meurt de façon définitive avec lui en ce 21 Janvier 1793, de sinistre mémoire. Passionnante plongée au cœur de la guerre d’indépendance américaine, de l’émergence de l’opinion publique, de la crise économique et financière, des événements de la révolution française, du procès du roi, des journées à la tour du Temple, du régicide enfin et de la postérité laissée par Louis XVI. En parallèle on y apprend aussi beaucoup de choses sur Marie Antoinette et la famille royale dans son ensemble. Si vous êtes féru de cette période de l’histoire, je ne peux que vous conseiller ce livre brillant par son style et par la rigueur des mécanismes intellectuels soulevés, basées sur les derniers travaux des historiens les plus pointus sur le sujet. A dévorer sans modération aucune !

Ma note :5/5.

Publicités