Critiques du Dude :The Cure « 4.13 Dream »-Justice « A Cross The Universe »-MGMT « Oracular Spectacular »

4:13 Dream

30 ans que le groupe The Cure existe et pour fêter cela Robert Smith et ses sbires sortent un nouveau disque « 4.13 Dream ». On ne pourra jamais retirer aux Cure et Smith le fait d’avoir écrits quelques uns des plus beaux hymnes pop. The Cure a été un très grand groupe et le restera quoiqu’il en soit, il n’y a qu’à voir la dernière performance incroyable du groupe à Bercy avec près de 4h de concert ! The Cure et Smith ont eu au moins ce mérite de ne s’être jamais trahis selon moi, ils sont restés tels qu’elles, on aime ou pas, ils font partis de ses groupes qui ne peuvent laisser indifférents. Maintenant, 4 ans après « The Cure » sortie en 2004, où en sont Robert Smith et son groupe ? le moins que l’on puisse dire c’est que l’inspiration est en berne, si le maquillage de Smith ne bouge pas, on ne peut-être que déçu par ses mélodies éculées, déjà mille fois entendus chez eux. Smith donne ici l’impression de faire ce qu’il y a de pire en matière de musique, du « remplissage ». Je reprendrais à mon compte pour résumer mon opinion sur ce disque, l’excellente formule des Inrocks « A Cure d’idées », un petit jeu de mots qui en dit long sur l’état créatif du groupe. ( http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/actu/le-disque-du-jour-the-cure-413-dream/ ). L’album dure 53 minutes et se compose de 13 titres. J’ai envie de dire que l’inspiration s’étiole au fil du disque, qui débute plutôt bien avec « Underneath the Stars« , « Only One » cette dernière étant certainement un des meilleurs titres du LP, on y retrouve les mélodies accrocheuses qui ont fais le succès du groupe, puis tout semble dérailler à partir du 4ème titre, l’ignoble « Freakshow » caricature de ce que The Cure a commis de pire…, nous retrouvons par la suite des bouts de mélodies éparpillés de ci de là, des brouillons de chansons, comme des face B du style « Real Snow White » ou encore « Perfect Boy » autant de titres qui ne sont pas à la hauteur du passé de The Cure. Le problème de fond de ce disque c’est qu’aucun titre ne ressort vraiment, on l’écoute et puis on se dit à la fin que l’on a rien retenu de ce « 4.13Dream » qui peut-être considéré comme un ratage sur le plan créatif. La tournée elle sera pleine ne nous inquiétons pas pour The Cure, souhaitons leurs simplement de retrouver la flamme en studio comme Oasis et son « Dig out your Soul » par exemple.
Ma Note:**   /5.

Justice, c’est juste le duo électro français du moment et ils sortent enfin leur premier live « A Cross the Universe« , un

Let There Be Light

CD live de 17 titres d’un concert qui s’est déroulé à San Francisco lors de leur « Cross Tour ». Xavier de Rosnay et Gaspard Augé ne laissent pas indifférent surtout après leur clip « Stress » polémique et à mon sens déplacé. Leur album sorti quelque mois plutôt restait selon moi surestimé et quelque peu répétitif. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en live cela s’en ressent encore davantage. On assiste durant plus de 70 minutes à une surenchère de suite de boucles saturées à l’extrême, sur un ou deux titre c’est sympa mais sur l’ensemble d’un disque cela devient carrément insupportable à moins d’user de substance illicites… Un disque idéal pour épuiser vos voisins, à mettre à fond en pleine nuit… L’ennui sur ce disque c’est que les titres les plus réussis sur l’album sont ici en live bien souvent passés au mixeur d’une sauce électro quelque peu indigeste. « Genesis », « Phantom 1.5 » sont des réussites indéniables et sonnent vraiment bien, mais que dire du massacre perpétré sur « Dance » et « DVNO ». On sent que c’est le style de disque à écouter plus avec un lecteur MP3 ou sur casque audio que comme cela sur une chaîne. L’ambiance de ce concert devait certainement être énorme mais sur CD le rendu est vraiment répétitif à tel point que l’on peine à reconnaître certains morceaux. « Let there be light » ressemble ainsi plus à « waters of Nazareth » en live, ce dernier étant absolument méconnaissable en live…joué trop vite, dommage c’était l’un de mes titres préférés du disque. Reste que l’on ne peut pas parler non plus de naufrage totale pour ce disque, le morceau de plus de 10 minutes intitulé « Phantom Part II » est une jolie réussite, même si on aurait pu se passé du final avec l’ignoble groupe que constitue Metallica, cela sonne faux dans le live et loin de terminer le disque en beauté, cela laisse l’écouteur perplexe. Un disque à réservé aux amateurs pures et dures de ce type d’élecro qui pour moi est bien trop brouillone et bruyante.
Ma Note:**   /5.

Oracular Spectacular

Je dois faire mon méa-culpa sur ce blog, sorti en mai dernier, l’album du duo MGMT « Oracular Spectacular » et la hype autour de ce disque m’avait paru à l’époque quelque peu exagéré, aujourd’hui, la fin d’année approchant et le bilan des sorties disques de l’année étant proches, je me dois de reconnaître que nous avons affaire là à un excellent disque de rock sixties psyché dont on ne se lasse pas. Emmené par le single énorme « Time to pretend« , ou encore des titres comme « Kids« , « Electric Feel« , ce disque donne une irrésistible envie de bouger, de taper du pied. C’est donc une excellente idée cadeau pour les fêtes de noël qui approche. On attend de voir avec impatience la suite de leurs aventures musicales.

Ma Note:*****/5.



Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités