Bilan des sorties Cinéma du Dude : Septembre 08

Mon Bilan des sorties du mois de Septembre 2008 en salles : Après un été tonitruant (je rappelle que Wall E, chroniqué ici en Septembre est sortie à la toute fin du mois de Juillet), qui a vu quelques-uns des plus beaux films de l’année sortir sur nos écrans, la rentrée cinéma s’est placée sous le signe de la morosité. Le mois de Septembre est d’une tristesse confondante, que ce soit au niveau des productions françaises ou américaines, il n’y a là rien de bien réjouissant, sinon ce sentiment d’éternelle « redite » du cinéma français avec un énième couplet gauchiste du duo Jaoui – Bacri avec l’incontournable Djamel Debbouze dont les talents d’acteur m’ont pour ma part toujours paru très limité…pour le film « Parlez-moi de la pluie », sortir un film avec ce titre alors que l’automne s’annonce il fallait oser… Nous passerons sur la comédie sentimentale« Coup de foudre à Rhode Island » niaise à souhait de notre potiche de service à Hollywood j’ai nommé Juliette Binoche. On recherche le cachet ma chère Juliette ? et oui tous ses films d’auteurs cela ne paient pas les factures… Et puis il y a le retour de ce cher Christophe Honoré, auteur des films les plus « chiants » qui soient dans le genre « réalisateur » branché adulé par chronikart ou les inrocks, des films tous plus nuls les uns que les autres. Son association avec le « pire » acteur de sa génération Louis Garrel (le plus sur-estimé surtout, véritable tête à claque imbue de lui-même et de son « art »), lui-même fils du « pire » réalisateur de la génération 68, souvenons des rires et des quolibets lors du dernier festival de Cannes pour le chiantissime « La frontière de l’aube » dePhilippe Garrel, ou comment réaliser un film en 2008 comme en 68… Si le cinéma était moins cher je pense que « La belle personne » serait vraiment pour moi un moment hilarant de nullité, de vide cinématographique, un cinéma français nombriliste vous dis-ai je, et qui s’étonne de voir triompher les blockbuster américains. Tous ses films sortent donc en ce mercredi 17 septembre, prévoyer des salles pas trop éloignées des toilettes, on ne sait jamais…Le mercredi 24 septembre nous revient la bande à Barratier (l’auteur des Choristes), les Jugnot, Kad Merad et autres Clovis Cornillac (un des acteurs les plus navrant du cinéma français actuel, je le vois à l’affiche, je fuis..) pour « Faubourg 36« , un film qui va fleurer bon la nostalgie…l’affiche est à ce titre remarquable tant elle est ringarde et de mauvais goût, elle ressemble à celle d’un téléfilm de France 2 ou France 3.. La palme d’or à Cannes de Laurent Cantet pour « Entre les murs«  avec des acteurs amateurs, si..si et une caméra toute pourri, des plans à deux balles, bref une vaste fumisterie lorsque l’on sait que James Gray et le maître Easthwood était eux aussi en compétition à Cannes pour cette même palme. Le style de film qui ne plaira qu’aux abonnés de télérama ou a tous ceux qui feront semblant de trouver cela vraiment cool de payer 8 euro pour voir un documentaire, à quand celui sur ma boulangère ou mon coiffeur…Vous l’aurez compris pour moi ce mois de Septembre est à oublier, ou alors profitez en pour voir ou revoir les grands films sortis cet été !

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s